ZOO

Le Palmarès officiel du Festival d'Angoulême 2015

L’édition 2015 du festival international de la bande dessinée d’Angoulême s’achevait aujourd’hui avec la révélation du palmarès complet. Du prix du meilleur album au prix de la BD alternative, en passant par le Grand Prix du festival d’Angoulême révélé jeudi, retour sur une édition haute en couleurs.

Grand Prix du festival d’Angoulême : Katsuhiro Otomo

Enfin ! Un auteur de manga a enfin remporté le Grand Prix ! Après la polémique en 2013 entourant la remise d’un « prix spécial » à Akira Toriyama en lieu et place du Grand Prix, c’est le papa d’Akira, Katsuhiro Otomo qui est sacré cette année. Un Grand Prix qui vient récompenser le travail du créateur et l’influence visuelle et narrative qu’il exerce sur plusieurs générations d’auteurs de toutes nationalités. Vivement l’affiche !

Grand Prix spécial du festival d’Angoulême : Charlie Hebdo

Après avoir dans un premier temps refusé d’accorder d’office le Grand Prix 2015 à Charlie Hebdo, le festival d’Angoulême est en partie revenu sur sa décision en accordant un deuxième Grand Prix. Le festival et le jury ont ainsi rendu un hommage mérité aux journalistes et aux dessinateurs décédés et vivants, à leur combat pour la liberté d’expression, et à leur apport au dessin de presse et à la bande dessinée.

Fauve d’or - Prix du meilleur album : L’Arabe du futur - Une Jeunesse au Moyen-Orient.

On vous le conseillait dès cet été comme l’un des meilleurs albums de l’année, L’Arabe du futur, la grande fresque autobiographique de Riad Sattouf sur son enfance entre la Syrie, la France et la Libye était un Fauve d’Or attendu et amplement mérité. C’est humain, bien écrit, fin, drôle, un véritable incontournable.

Prix du public : Les Vieux Fourneaux : Ceux qui Restent

Après avoir remporté le prix BD FNAC il ya quelques jours avec Un Océan d'Amour, Wilfrid Lupano réalise un joli doublé avec le prix du public. Le succès du premier tome de ce road trip gériatrique ne s’est pas démenti tout au long de l’année, remportant notamment plusieurs prix en ligne. Encore un album que nous vous avions conseillé d’emmener en vacances d’ailleurs !

Prix spécial du Jury - Building Stories

L’étrange objet en 14 cahiers du génial Chris Ware a eu droit au Prix spécial du jury, qui récompense l’originalité et l’inventivité d’un auteur toujours prompt à l’expérimentation. Véritable déclaration d’amour au papier, c’est le cadeau de l’amateur de BD par excellence !

Prix de la série - Lastman

Le manga à la française de l’énergique trio constitué par Balak, Bastien Vivès et Mickaël Sanlaville remporte le prix de la meilleur série. Et c’est tant mieux ! Parce que c’est un pur condensé d’énergie, avec un scénario efficace et des personnages bien écrits, qui font parfois remonter les sensations que l’on peut éprouver à la découverte d’un Dragon Ball !

Prix Révélation : Yékini, le roi des arènes

L’excellente biographie en BD du roi des arènes de lutte sénégalaise remporte de son côté le prix révélation. Ce deuxième album de Clément Xavier et Lisa Lugrin, compagnons de route depuis leurs premiers fanzines au lycée, narre le règne le plus long de l’histoire de la lutte.

Prix de la BD alternative : Dérive Urbaine

Le prix de la BD alternative revient à un magazine, Dérive Urbaine. Regroupant des récits complets, il s’attache à représenter de façon décalée nos environnements urbains contemporains, leurs travers et leur humanité. Un prix qui vient mettre en lumière le travail d’auteurs passionnés qui éditent cette revue depuis 2006 !

Prix Jeunesse : Les Royaumes du Nord tome 1

La très belle adaptation de l’œuvre de Philip Pullman par Clément Oubrerie et Stéphane Melchior (que nous avions interviewés en septembre à la sortie de l’album) remporte un prix jeunesse mérité ! Excellent pour faire découvrir Pullman aux plus jeunes en s’épargnant l’adaptation cinématographique, il s’adresse sans peine à tous les fans du livre original.

Prix du patrimoine - San Mao, le petit vagabond

Le jury vient ici sacrer la première publication en français d’un héros très populaire en Chine. San Mao est né en 1935 sous la plume de Zhang Leping. Le jeune garçon aux pieds nus erre dans le Shanghai des années 30 où il vit aventures et mésaventures dans des histoires courtes. Une très bonne découverte pour ceux qui s’intéressent à la BD hors de la trinité Europe-Japon-États-Unis !

Fauve Polar SNCF - Petites coupures à Shioguni

Le prix du meilleur polar vient donc saluer un récit extrêmement original. Le dessin coloré de l’auteur, Florent Chavouet (que nous avons pu interviewer pendant le festvial), allié à une narration étonnante donne un aspect psychédélique à un polar énergique et décalé. L’auteur joue avec les points de vue dans une histoire rythmée s’intéressant aux Yakuzas et à leurs liens avec la police.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants