ZOO

Entrez dans la danse...

... les soucis n’ont pas de chances ! Pour confirmer cet adage fraggle-rockien, l’espace dédié aux plus jeunes des Rendez-vous de la BD d’Amiens, en parallèle d’animations variées, proposera trois expositions sur des séries jeunesse. Dont Emma et Capucine. Zoom.


Emma et Capucine
, c’est avant tout une série sur la danse. Deux sœurs, passionnées de danse classique depuis toujours, se retrouvent sur des chemins différents à l’orée de l’adolescence. Car si la plus jeune réussit l’entrée à l’école de l’Opéra de Paris, la seconde échoue et décide de se consacrer au hip-hop. Toutes deux vont devoir affronter le regard des autres, assumer leur choix et faire face aux défis de leur âge (histoires d’amour ou de haine, compétitions, coups bas...). Axé sur le mouvement et l’exaltation des passions adolescentes, le dessin de Léna Sayaphoum rend le tout très vivant.





À LA POINTE

Une excellente idée, donc, de consacrer à cette série 105 m2 d’exposition, séparées en deux grands espaces, un pour Emma et l’autre pour Capucine. Composée de 5 panneaux principaux (présentation de la série, des auteurs, interviews et illustrations de Léna) et d’une trentaine de reproductions de planches, l’expo balayera les tomes 1 à 4.

Comme les albums sont dessinés en numérique, il y aura une séquence découpée, du travail de création d’une page à partir du texte du scénariste jusqu’à la planche finale. Quid de l’expo si la situation sanitaire ne permet pas de maintenir l’événement ? L’offre numérique sera de toute manière enrichie cette année avec de nouveaux contenus, diffusés en direct, mais aussi sur la chaîne YouTube On a marché sur la Bulle. Surtout, il est envisagé l’idée de prolonger la période d’ouverture initiale à juillet, voire même septembre si la situation l’impose... Alors, dansons maintenant !




Si dans un premier temps le décalage d’Angoulême en juin avait provoqué l’ire et l’inquiétude de plus modestes festivals BD aux mêmes dates (Amiens et Lyon), voici la réaction de Pascal Mériaux, directeur des Rendez-vous de la Bande Dessinée d’Amiens face à l’annulation d’Angoulême part 2 : « On ne peut évidemment pas se réjouir de l’annulation d’un temps fort culturel, au vu de l’attente dans laquelle nous sommes tous vis-à-vis de ces temps de rencontre entre les publics et la création. Connaissant les besoins en infrastructure temporaire d’Angoulême, et les niveaux de publics nécessaires pour satisfaire l’ensemble des exposants, nous comprenons leur décision. » À l’heure d’écrire ces lignes, il n’est pas question pour Amiens d’annuler son festival. Toutefois, un décalage en été ou en septembre pourra être envisagé si la situation l’exige.


Article publié dans le Mag ZOO N°81 Mai-Juin 2021

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants