ZOO

Élevé par Fluide Glacial

Auteur(s) :
Fabcaro

Lieu : Angoulême

De Mauvais Esprit à Achille Talon

Comment te viennent les situations dans lesquelles tu places tes personnages ?

Fabcaro : De manière générale, mes idées de strips me viennent de l’observation. Pour Parapléjack, j’ai du pousser ça très loin, mais j’invente presque toujours à partir de ce que je vois. C’est presque maladif, quand je me balade dans la rue, je peux pousser presque toutes les situations pour essayer d’en tirer quelque chose, tout peut devenir drôle !


Peux-tu nous parler de ton expérience à Mauvais Esprit ?

C’était très sympa, c’est vraiment dommage que la revue se soit arrêtée. Le principe, c’était de faire de l’humour noir et grinçant en format court ! Voilà pour la recette de base. C’était hebdomadaire, ce qui obligeait à jongler très vite entre les idées. À terme, on aurait aimé faire une édition papier... Heureusement, la plupart des auteurs qui y travaillaient ont faire sortir leurs gags en albums d’autres éditeurs !

Récemment, tu as travaillé sur un gros projet, Achille Talon, peux-tu nous en parler un peu ?

Quand j’ai été contacté par Dargaud pour reprendre la série, j’étais super content ! J’adore le personnage d’Achille Talon, j’ai dévoré la plupart de ses albums étant jeune. A priori ce n’est pas mon univers graphique, mais on ne me demandait pas de dessiner. Et puis je ne pouvais pas refuser ! Donc j’ai foncé sans me poser de questions ! Ce n’est qu’après avoir accepté que j’ai commencé à m’inquiéter en réalisant que, quand même, c’est Greg, c’est Achille Talon et ça n’est pas rien ! [rires]

La contrainte de Dargaud était de respecter l’esprit de Greg tout en modernisant le personnage. L’idée était de prendre Talon, de le placer en 2015 et de le confronter à notre époque, avec son évolution technologique mais aussi sociale. Hécatombe par exemple, la femme de ménage de Virgule, est homosexuelle. Mon obsession était de ne jamais trahir l’esprit de Greg, de me demander ce qu’il aurait fait à ma place, et je pense que l’homosexualité est un thème qu’il aurait fini par aborder à un moment ou à un autre.

À l’inverse, je n’ai pas essayé de trop « faire du Greg » parce que c’est impossible ! C’est un très grand scénariste avec un verbe incroyable, il est inimitable. J’essayais de respecter son esprit au maximum mais je sais que je ne peux pas l’imiter !

Visuellement, comment voyais-tu l’Achille Talon de 2015 ?

Je n’avais pas trop de desiderata sur le graphisme du personnage, c’était plutôt du côté de l’éditeur. Le personnage devait évidemment être respecté visuellement, tout en modernisant le trait !

As-tu eu beaucoup de contraintes dans ton travail sur le personnage ?

Au-delà du respect de l’esprit de Greg, aucune ! J’avais déjà publié un livre chez Dargaud, l’équipe était donc familière avec mon univers. Donc j’ai eu la chance qu’ils me fassent confiance sur la reprise du personnage, ils m’ont laissé faire ce que je voulais !

Quels projets pour l’avenir ?

Déjà, évidemment, le deuxième tome d’Achille Talon ! J’en ai écrit une bonne moitié à l’heure actuelle. J’ai aussi un projet burlesque pour les éditions de La Cafetière, mais avec les évènements autour de Charlie des derniers mois, la réalité a un peu rattrapé le burlesque ! Sinon j’ai un album de strips en demi-page qui sortira chez Vide Cocagne en mai ou juin !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants