ZOO

Dans la combi de Thomas Pesquet

Anecdotes insolites de l'album "Dans la combi de Thomas Pesquet" et ses secrets de fabrication !

Un astronaute dans les commentaires

La naissance de Dans la combi de Thomas Pesquet ? « Tout est de sa faute ! » avoue Marion Montaigne en désignant l’astronaute français. Petit retour sur une rencontre qui a failli ne jamais se faire...

Extrait du billet Lundi, c'est Astro-psy
Extrait du billet Lundi c'est astro-psy

Tout a commencé sur le blog Tu mourras moins bête, où Marion Montaigne avait fait un billet sur les astronautes. Après avoir bien ri, Thomas Pesquet l’a commenté et puis... plus rien ! Marion Montaigne n’avait pas vu ce commentaire, jusqu’au jour où on lui fait remarquer qu’un astronaute a bien aimé son billet qui pourtant égratignait pas mal son métier...

Commentaire de Thomas Pesquet

Le commentaire de Thomas Pesquet

Lorsqu'ils se rencontrent enfin, Thomas Pesquet « fan du travail de Marion Montaigne » comme il se définit lui-même, lui propose de le suivre dans son entraînement de Houston à Moscou, pour voir ce qui se cache derrière l’étoffe des héros. C’est alors que commencent deux ans de travail pour l’autrice qui en tire un documentaire BD « relu par des ingénieurs » mais qui n'épargne pas son héros.

Extrait de Dans la combi de Thomas Pesquet

Extrait de Dans la combi de Thomas Pesquet

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Marion Montaigne raconte avec beaucoup d'humour et pas mal d'érudition toute son aventure forcément hors norme : sélectionné parmi 8413 candidats, puis formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour... Le décollage, la mission, et le retour sur terre... Rien ne nous est caché y compris les questions assez triviales des WC dans l'espace expliquées dans le détail et qui semble intriguer le plus les pauvres terriens que nous sommes. •
J'ai adoré cette bd moi qui honnêtement ne suis pas un féru de l'aventure spaciale et de sciences en général. J'ai même éclaté de rire à plusieurs moments. Thomas Pesquet est vu parfois comme un crâneur de première, et cette petite étiquette que Marion Montaigne lui colle pour la blague naturellement concoure énormément à rendre tout ça très rigolo et au passage très instructif. J'en ressors en ayant appris beaucoup de choses et avec une grande admiration pour l'engagement et le courage du bonhomme : RESPECT !! .

Posté le 16/02/2022 à 14h11