ZOO

The Last Detective (Mars 2022)

couverture de l'album The Last Detective

Éditeur : Drakoo

Scénario : Claudio Alvarez, Geraldo BorgesColoriste : Arthur Hesli

Collection : DRAK.FANTASY

Genres : Science-Fiction

Prix : 15.90€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

Enquête, drogue et petits boulons

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Accusé d’être responsable, il y a 20 ans, de la mort par négligence de sa co-équipière, un ex-flic fugitif doit reprendre du service pour retrouver la piste du mystérieux tueur qui a brisé sa carrière. Polar futuriste sur fond de trafic de drogue pour Drakoo.

Le polar et la science-fiction ont toujours assez bien fonctionné ensemble, et si l’on rajoute au milieu un ex-flic sur le retour, qui semble assez loin de sa gloire d’antan, on obtient de bonnes bases pour assurer un bon album. Concrètement, The Last Detective fonctionne plutôt bien, malgré un scénario qui aurait gagné à être moins conventionnel, moins convenu. On s’attache rapidement à ce héros bosselé qui n’arrive plus à tirer droit, qui a besoin d’une nouvelle co-équipière robot pour pallier à ses faiblesses et vers qui tous les regards désapprobateurs sont dorénavant tournés.

Alors bien sûr, il est question d’une nouvelle drogue qui fait des ravages chez tous les junkies en mal de paradis perdus. Ils deviennent le temps d’une semaine celui ou celle qu’ils ont toujours rêvé d’être, puis meurent dans d’atroces souffrances. Un mode opératoire qui rappelle celui d’un ancien meurtrier qui a opéré il y a 20 ans. C’est donc le moment de rappeler celui qui s’en approcha le plus, quand bien même il aurait été répudié par tous, au point de devenir un fugitif !


The Last Detective t.1

The Last Detective t.1
© Drakoo, 2022

La suite se déroule assez logiquement, on retrouve tous les codes d’un bon polar hardboiled, avec une fin qui se devine presque dès les premières planches. Cependant, au-delà de cet aspect assez téléphoné, l’intrigue est plutôt bien rythmée et efficacement mise en scène. Amateurs du genre, ne boudez surtout pas votre plaisir !


Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants