ZOO

Vikings dans la brume T.1 (Mars 2022)

couverture de l'album Vikings dans la brume T.1

Éditeur : Dargaud

Scénario : Wilfrid Lupano, Ohazar

Genres : Humour

Prix : 13.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Un petit bijou d’humour ! Un chef viking part avec ses guerriers pour une saison de pillages, massacres et autres réjouissements. Il emmène pour la première fois son fils. Des gags en demi-planches avec deux niveaux de lecture. Un régal.

Comme chaque année, les fiers vikings partent en raid, laissant le village aux mains de leurs épouses, soulagées d’avoir un peu de tranquillité. Mais ce n’est pas une année comme les autres : Arnulf, le fils du chef Reidolf, est du voyage. Leur périple les mènera, après s’être croûtés sur des rochers, à l’assaut d’un village et de son église. Cette dernière est source de complication car la femme de Reidolf lui a bien recommandé de ne pas brûler d’églises. Puis les rudes gaillards feront une alliance provisoire avec le fourbe et cruel Sven langue de phoque pour attaquer ensemble une cité fortifiée. Mais tout ne se passera pas comme prévu...

Vikings dans la brume tome 1

Vikings dans la brume tome 1
© Dargaud, 2022

Wilfrid Lupano, que l’on connait entre autres pour Les vieux fourneaux, s’est plié ici à l’exercice des gags en demi-pages. Leur addition forme un tout, depuis le départ des vikings jusqu’à leur retour à leur village. Et c’est une réussite. Le propos de Lupano est bien plus universel qu’il ne pourrait y paraître de prime abord. Le péril enduré par un peuple dont les hommes font les courses seuls ou brûlent ce qu’ils ne comprennent pas, l’éducation positive à la viking (même après avoir vomi dans le casque sacré des ancêtres), comment se déculpabiliser quand on attaque un ennemi sans défense, le pillage durable écoresponsable, interroger son rapport au monde tout en ramant, le pouvoir collant de la croyance... Autant de concepts vraiment drôles et qui font que l’on relira cet album avec plaisir.

Le dessin est à la hauteur du scénario. Ohazar est le propre frère de Lupano. S’il est plus discret dans le petit monde de la BD, il n’en est pas moins talentueux. Son style très savoureux renforce l’effet comique des situations mises en scène. Arnulf est aussi grand et longiligne que son père est petit et trapu, soulignant le monde qui sépare les deux générations.

Un dernier conseil : méfiez-vous du pâté de trouvaille ; c’est bien pire que la morue aux fraises.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants