ZOO

421 - T3 : 421 Intégrale.3 (Septembre 2022)

couverture de l'album 421 Intégrale.3

Série : 421Tome : 3/10Éditeur : Dupuis

Scénario : Maltaite, Stephen DesbergDessin : Éric Maltaite

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : Tout public

Prix : 29.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Un petit bijou, tant par l’esthétisme du pinceau d’Eric Maltaite que par la matière des scénarios de Stephen Desberg, bel équilibre entre l’agréable légèreté de ses scénarios précédents et la maturité de ceux à venir sur d’autres séries.

421 est une des séries Dupuis les plus intéressantes des années 80. Déjà par son graphisme : Eric Maltaite est le fils de Will (Tif et Tondu, Isabelle mais aussi Le jardin des désirs). Et si le style du père a visiblement influencé Eric sur les premiers albums de 421, l’évolution vers davantage de réalisme fut par la suite spectaculaire. La tête de Jimmy Plant, plus connu sous le nom de l’agent secret 421, n’a rien à voir entre le premier et le 10è album. L’encrage ligne claire du début a laissé la place à un généreux traitement des noirs au pinceau, influencé par Jean-Claude Mézières et Milton Caniff. Les quatre histoires (tomes 7 à 10) de ce recueil montrent tout le talent d’artiste de Maltaite.

Les thèmes abordés ici par Stephen Desberg sont également plus matures : la géopolitique dans Falco, avec la montée de l’extrémisme aux USA ; une psychologie plus fouillée des personnages dans le diptyque Les années de brouillard / Morgane Angel (sans doute les meilleurs albums de la série), avec un rapport de 421 aux femmes qui évolue ; enfin les conséquences de la guerre du golfe sur le « nouvel ordre mondial » dans Le seuil de Karlov.

421 Intégrale T.3

421 Intégrale T.3
© Dupuis, 2022

Dans les très bien documentés dossiers introduisant les volumes 1 et 2 de l’intégrale, beaucoup de précautions étaient prises pour contextualiser les histoires, des parodies des James Bond et de leur misogynie. Cela n’avait pas été fait à l’époque lors de la prépublication dans le journal de Spirou, mais l’époque était autre...

Ici, le dossier introductif est tout aussi passionnant (merci Didier Pasamonik) et outre tout le contexte éditorial de la création de ces récits, nous sont offertes en prime en fin d’ouvrage des reproductions de planches des tentatives ultérieures de Maltaite pour relancer l’univers, avec notamment des pages splendides consacrées à un spin-off centré sur Morgane Angel. Hélas, aucun éditeur n’a donné suite à date. A suivre ?

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants