ZOO

Amère Russie - T1 : Amere Russie T.1 (Juin 2014)

couverture de l'album Amere Russie T.1

Série : Amère RussieTome : 1/2Éditeur : Grand Angle

Scénario : Aurélien DucoudrayDessin : Anlor

Collection : Grand Angle

Genres : Humour

Public : À partir de 16 ans

Prix : 13.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Au milieu des années 90, Ekatarina survit comme elle peut en espérant une seule chose : le retour de son fils, miliaire en Tchétchénie. Alors quand elle apprend qu’elle peut le libérer en allant le chercher par delà la ligne de front, elle n’hésite pas. Regard décidé et petit chien sous le bras, cette femme de caractère nous embarque dans son périple mouvementé et émouvant.

Comme si la misère ne suffisait pas, il fallait qu’Ekaterina apprenne de son soulard d’ex mari que son fils, tout ce qui lui reste, est retenu par les Tchétchènes. Courage et foi en la parole donnée chevillés au corps, Ekatarina va alors découvrir l’envers d’un conflit sans fin.

Routes enneigés, maisons rasées, haines exacerbées : bienvenue dans l’enfer tchétchène aux côtés d’une mère qui n’a plus rien à perdre. Sa volonté inébranlable et son chien facétieux nous font découvrir une guerre absurde avec encore un soupçon d’espoir au fond des yeux. De péripéties réalistes en mots qui font mouche, ils nous entrainent dans les griffes d’un chef de guerre aux allures d’ogre, Bassaïev. Lucide sur l’horreur qui prend ses aises dans cette région de Russie, le récit laisse cependant transparaitre beaucoup d’humanité.

Cette touche lumineuse s’exhale des nombreux personnages, très bien campés. Avec leurs visages aux traits accentués, leurs postures qui parlent d’elles même et leurs regards très mobiles, ils ont une forte identité. Pour les emmener dans ce conflit à hauteur d’Hommes, la colorisation a joué de tous ses atouts. Les couleurs sont franches mais pas criardes, douces mais pas éteintes, variées mais harmonieuses. L’équilibre parfait entre le trait expressif et cette colorisation maitrisée donne à cette Amère Russie le charme aigre-doux qui lui sied.

Avec le dossier final sur les guerrières tchétchènes, passionnant, cet album a toutes les qualités d’une fiction reportage : bouleverser, instruire et faire réagir…

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de OliV

Aurélien Ducoudray entremêle un récit poignant autour d'un drame, tout en montrant l'absurdité de la guerre et surtout la complexité de ce conflit. Les enjeux sont internes et très lointains pour nous européens. Mais surtout, faits nouveaux, se sont la présence de femmes tireuses d'élites, dites les Amazones tchétchènes, prétendument toutes anciennes championnes de biathlon... Outre, cette mère courage qui va envers et contre tout s'employer à retrouver son fils, c'est bien d'une Russie sombre à l'image écornée que nous avons affaire.

Au delà du contexte, Amère Russie raconte l'obstination d'une mère sensible, une femme incroyable qui n'a peur de rien et qui est prête à tout pour retrouver son fils. Quand bien même si la prochaine étape est de se rendre à la capitale : Grozny... et ses colombes ; un symbole de paix ?!...

Posté le 20/04/2015 à 15h51

note de la critique de L'historien

Ce récit est situé pendant l'une des deux guerres de Tchétchenie, et décrit l'histoire d'une mère et de son action pour délivrer son fils prisonnier.

En lisant ce docu-fiction, on y découvre les rancunes séculaires qui empoisonnent les imaginaires collectifs des deux cotés de la frontière.

Jamais trop sombre, mais constamment dans le régistre de l'émotion, Amère Russie est autant le portrait d'une femme déterminée que d'un pays déconstruit. Captivant !

Posté le 21/08/2014 à 12h33