ZOO

Barney Stax - T1 (Septembre 2022)

couverture de l'album

Série : Barney StaxTome : 1/1Éditeur : Fluide Glacial

Scénario : Guillaume Guerse, JamesDessin : Guerse

Collection : FG.FLUIDE GLAC.

Genres : Humour

Prix : 13.90€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Un mix entre un polar et un récit d’espionnage. Le tout saupoudré d’une histoire de mœurs. Mais surtout, de l’humour en strips, grâce au scénario parodique de James illustré par le dessin au vitriol de Guillaume Guerse. On aime.

Barney Stax est détective privé américain répondant aux archétypes des histoires du genre. Plutôt un minable. Il reçoit la visite d’une blonde pulpeuse, Brenda. Femme infidèle, elle veut savoir si son plombier de mari la trompe aussi, ce qui soulagerait sa conscience. Convaincu par les « arguments » de Brenda, Barney commence son enquête. L’affaire se complique car le mari plombier est en fait un espion de la CIA. Sa couverture lui permet de poser des micros à l’ambassade de Russie. Et comme tout espion qui se respecte, il trompe bien sa femme... Mais nous, ne nous trompons pas, nous avons bien affaire à une BD d’humour, estampillée Fluide Glacial !

L’originalité de cet album est d’être conçu sous forme de strips de trois cases, chacun avec une mini-chute, le tout composant un récit d’une cinquantaine de pages. Cela permet de donner un rythme particulier, bien cadencé. James (qui s’est fait connaître comme auteur complet avec la série Open space), officie ici uniquement comme scénariste. On retrouve un petit peu le traitement qu’il a apporté dans l’excellente série Rob avec Boris Mirroir au dessin. Mais ici, il multiplie les coups de théâtre jusqu’au comble de l’absurde, pour le plus grand plaisir du lecteur.

Barney Stax T.1

Barney Stax T.1
© Fluide Glacial, 2022

Guillaume Guerse a déjà publié pas mal d’albums, entre autres aux éditions Les Requins Marteaux, dont il est le cofondateur. Il assure le dessin de Barney Stax avec un style bien à lui, convenant tout à fait au récit. Un mix de graphisme underground et de traitement rétro à l’américaine, notamment dans sa représentation de Brenda. Barney a vraiment l’air du privé désabusé proche de l’épave (les ravages de l’alcool !). Quant à l’espion-plombier, velu jusque dans le bas du dos, il est très réussi.

Fluide Glacial cherche toujours la relève, après avoir lancé de nombreuses séries devenues depuis des références de l’humour absurde. Barney Stax en fera peut-être partie.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants