ZOO

Bootblack - T1

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.7 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

1945, des berges de L’East river au front allemand, il y a un océan. Toutefois, est-ce assez pour fuir la haine de Maggie ? Après avoir tutoyé la skyline naissante de Manhattan, Mikaël arpente désormais les trottoirs de New-York avec les bootblacks qui, pour 10 cents, lustrent les chaussures des col-blancs de Wall Street. Toujours attaché à ceux qui firent l’Amérique au quotidien et à l’urbanité new-yorkaise, le dessinateur franco-canadien raconte, dans ce nouveau diptyque, la vie d’Al Chrysler, fils de migrants germaniques, qui rêve d’emmener miss Beauford à [...]

note de la critique

Bootblack, du New York des années 30 à l’Allemagne de 1945

On revient aussi à la seconde guerre mondiale avec Bootblack T1 de Mikaël. Un GI’s en 1945, se souvient comment sa vie a basculé. Il est gamin à New York en pleine crise de 1929 et devient cireur de chaussures à la mort de ses parents mais la pègre et des amitiés douteuses ne sont pas loins. Il est d’origine allemande, ce qu’il réfute, alors que des tensions règnent parmi les différentes catégories d’immigrés. Un parcours étonnant, au relief saisissant bien raconté et dessiné par l’auteur de Giant.

note de la critique

Avec Giant, nous étions hissés au sommet des buildings new-yorkais en 1932. Mikaël pose cette fois sa caméra parmi les cireurs de chaussures et ce nouveau diptyque s’annonce déjà tout aussi prometteur.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants