ZOO

Brindille - T2 (Mars 2019)

couverture de l'album

Série : BrindilleTome : 2/2Éditeur : Vents d'Ouest

Scénario : BrrémaudDessin : Federico Bertolucci

Collection : Hors Collection

Genres : Fantastique, Heroic fantasy

Public : Tout public

Prix : 17.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.5

Dessin

4.5

Vers la lumière est le deuxième tome du diptyque Brindille dessiné par Federico Bertolucci et scénarisé par Frédéric Brrémaud. Cet album, malgré son rythme très lent, clôt en beauté l’histoire par un dénouement surprenant.

Brindille a survécu à la terrible chute survenue à la fin du premier tome. Elle erre seule dans un paysage lacustre et paisible, peuplé de créatures mystérieuses. Au bout d’un long moment, elle finit par retrouver son ami, le loup, grièvement blessé. Pour le sauver, Brindille va devoir tuer et écorcher une sirène car la peau de ces créatures aquatiques a des vertus curatives. Bien qu’elle répugne à le faire, la jeune fille va pourtant s’exécuter afin de venir en aide à son ami. Curieusement, la sirène semble presque contente de se sacrifier pour Brindille. Bientôt une créature effrayante survient. Brindille l’affronte, la vainc et obtient une épée en brisant une de ses mandibules. Elle est maintenant prête à affronter la horde des chasseurs d’ombres.

Le scénario de Frédéric Brrémaud s’appuie, comme dans le premier tome, sur le passé disparu de Brindille. Amnésique, la jeune fille voit peu à peu revenir des bribes de souvenirs. Au fil des pages, elle semble se préparer à une ultime épreuve : affronter les terrifiants chasseurs d’ombres et peut-être découvrir sa véritable identité.

Le dessin de Bertolucci est de toute beauté. Son trait précis et délicat contribue à l’atmosphère onirique de l’album. Ses cadrages audacieux donnent du rythme même aux pages les plus contemplatives de l’album. Quant aux couleurs, elles sont tout simplement somptueuses, le vert et le bleu des tableaux lacustres des premières pages étant peu à peu remplacés par le gris et l’ocre de paysages volcaniques.

Malgré une certaine lenteur, ce deuxième tome conserve toute la magie du premier jusqu’au dénouement, aussi épique qu’inattendu.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants