ZOO

Couleur de peau : miel - T3

couverture de l'album

Série : Couleur de peau : mielTome : 3/4Éditeur : Soleil

Scénario : JungDessin : JungColoriste : Jung

Collection : Quadrants

Genres : Documentaire BD, Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 17.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.5

Après nous avoir raconté son enfance et son adolescence, Jung, Coréen adopté par une famille belge, termine sa quête d'identité en repartant dans son pays natal. Cette fin d'un récit de vie touchant est servie par un dessin qui retranscrit avec sensibilité son histoire.

Il y a cinq ans, Jung nous racontait son enfance, les relations avec sa famille d'adoption et les questions sans réponses sur ses origines. On le retrouve à 44 ans, prêt à repartir pour la première fois en Corée. Se sentant à la fois proche de cette culture et étranger dans un pays dont il n'a que de vagues souvenirs, sa quête d'identité n'est pas simple. La consultation de son dossier à l'orphelinat ne l'aide pas beaucoup et la recherche de sa mère biologique s'avère compliquée...

Après de longues années à se débattre avec ses deux cultures et à fantasmer une mère inconnue, on sent Jung plus apaisé. Il se concentre ici sur sa découverte de la culture coréenne. La réflexion sur les adoptés coréens, qui ont été 200 000 à être déracinés et envoyés aux quatre coins du monde, est menée avec beaucoup de sensibilité, sans jamais tomber dans la sensiblerie. Jung transmet ainsi les difficultés psychologiques et sociales qu'ont connues ces enfants, et découvre avec le lecteur ce pays tellement éloigné dans tous les sens du terme.

Le dessin, très maîtrisé, retranscrit les pensées et l'imagination de l'auteur de façon poétique. On se laisse toucher par ses visages, très expressifs, qui nous transmettent leurs doutes et leurs joies. Tout en rondeur, ils ont néanmoins un air trop enfantin, qui trouble un peu la lecture lorsqu'il s'agit d'adultes.

Néanmoins, Jung clôt joliment sa trilogie et referme une page de son histoire. Il laisse le lecteur attaché à ce personnage plein d'espoir pour son avenir.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants