ZOO

Des Lumières dans la nuit - T1

couverture de l'album

Série : Des Lumières dans la nuitTome : 1/2Éditeur : Vents d'Ouest

Scénario : Lorena Alvarez GomezDessin : Lorena Alvarez Gomez

Collection : Jeunesse

Genres : Aventure, Fantastique

Public : À partir de 9 ans

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

La série Des lumières dans la nuit créée par Lorena Alvarez Gomez, une jeune autrice colombienne, s’ouvre avec une belle histoire. Un premier tome porté par un dessin et des couleurs magnifiques.

La jeune Sandy étudie dans un établissement catholique dirigée par des religieuses très strictes. Elle s’évade de ce quotidien pesant en recouvrant ses cahiers de classe de petits dessins. La nuit, dans sa chambre, des petites lumières apparaissent dans le noir. En les attrapant, Sandy fait naître tout un univers de créatures fantastiques aux couleurs chatoyantes. Un jour, à l’école, elle rencontre une nouvelle élève aux cheveux mauves, Morfie, qui connaît son secret et devient rapidement son amie. Sandy s’entend bien avec sa nouvelle copine mais bizarrement aucune des autres élèves de l’école ne paraît la connaître.

Le scénario s’appuie sur le ressort très classique de l’ami imaginaire qui devient réel et prend peu à peu le contrôle de votre vie. Pour autant, l’auteure apporte également de nombreux éléments très personnels et originaux. Le cadre de l’histoire et l’univers onirique très personnel de Sandy confèrent à cet album une véritable touche de magie.

Le dessin de Lorena Alvarez Gomez se situe à mi-chemin entre manga et comics. Le découpage et le rythme de l’album le tirent parfois pratiquement plus vers le cahier graphique que la bande dessinée, avec ses nombreux tableaux sublimes en double-page. Si le dessin est très esthétique, les couleurs sont quant à elles carrément somptueuses, riches de contrastes et d’associations très réussies.

Ce premier tome des Lumières dans la nuit fait la part belle à l’onirisme, au rêve et au fantastique. Une vraie réussite.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants