ZOO

Harald et le Trésor d'Ignir - T1 : Harald et le Trésor d'Ignir - T.1

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.3 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Préparez-vous pour un voyage en terre viking avec le premier tome d’Harald et le trésor d’Ignir. Dans leur premier projet, les frères Brivet dévoilent un début d’épopée jeunesse, chargée en légendes et en péripéties.

note de la critique

Piller le trésor d'Ignir le dragon n'est pas chose simple, y compris pour des Vikings endurcis. Quand en plus ils se font doubler par des inconnus qui s'emparent et disparaissent avec le bien le plus précieux de l'animal, avouez qu'il y a de quoi perdre le nord ! Hormis le fait d'être tenu pour responsable de ce vol, le comble est de constater que leur roi Dagmar est condamné à mourir lentement si le joyau n'est pas restitué dans les plus brefs délais. Harald, son fils, n'a pas d'autres choix que de se lancer à la poursuite de ces forbans. Il faut [...]

note de la critique

Harald et le trésor d’Ignir, un dragon malin de feu et d’or

Une histoire de Vikings, avec un dragon malin, des trésors, des maléfices, Harald et le trésor d’Ignir inaugure bien l’année. Le début d’un diptyque jeunesse originale et qui apporte en plus des détails historiques sur la base d’une documentation très riche. Qui sait en effet que les Vikings avaient une tradition orale et pratiquement pas d’écrit, si ce n’est les célèbres runes gravées sur des pierres ? Antoine et Matthieu Brivet signent une belle saga, accessible et colorée. Le trait est singulier et bien adapté au thème.

note de la critique

Harald et le trésor d’Ignir nous lance sur les traces de Dagmar, le roi des viking, qui, avec une troupe de vaillants guerriers, dont son fils Harald, a décidé d’attaquer le repère du sanguinaire Ignir. Le petit souci, c’est que Ignir est un dragon cracheur de feu.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants