ZOO

La Belle et la Bête - T1 : La Belle et la Bete T.1 (Janvier 2014)

couverture de l'album La Belle et la Bete T.1

Série : La Belle et la Bête Tome : 1/2Éditeur : Grand Angle

Scénario : Maxe L'HermenierDessin : Looky

Collection : Grand Angle

Genres : Fantastique

Public : À partir de 12 ans

Prix : 13.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Pile au moment où la famille de Belle est ruinée, d'affreuses créatures envahissent le village à la recherche des âmes les plus sombres. Pour sauver les siens, Belle se portera volontaire pour être prise à la place de ses sœurs. Une relecture originale et intéressante de La Belle et la Bête.

Belle vit avec ses deux méchantes sœurs ainées et son père. Comme un malheur n’arrive jamais seul, leur ruine arrive pile en même temps qu’une volée de démons qui désire récupérer les âmes les plus noires du village. Belle se sacrifie pour sa famille et est emmenée à bord du navire. Elle y découvrira que le chef des créatures est victime d'une terrible malédiction…

Le conte de La Belle et la Bête est à l'honneur cette année avec deux adaptations cinématographiques, une comédie musicale et cette adaptation BD. Cette œuvre graphique réjouira sans aucun doute un grand nombre de lecteurs. L’originalité de cette adaptation apparaît dès les premières pages, très sombres. Le conte s’ouvre sur le pillage d’un village par les émissaires de la Bête, nous emmenant d'emblée dans l'action.

Le récit aurait gagné en crédibilité avec une héroïne un peu moins niaise, mais l’enchainement efficace des différentes scènes permet de passer outre ce personnage un peu fade. D’action en rebondissements, l’album se dévore en un temps record. Après cette première lecture haletante, il est agréable de redécouvrir les planches très travaillées.

Tout en détails, les personnages, leurs habits et les décors nous plongent facilement dans un monde légendaire. Loin de l’imagerie Disney, les couleurs sombres tirent alternativement sur le rouge et le bleu. Le graphisme fait l’agréable pari d’orienter clairement le conte vers un univers proche du gothique.

La Belle et la Bête en BD n’a rien de l’adaptation de trop : cet album a l’intelligence d’ouvrir au conte ultra-connu un univers différent et attirant.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

La Belle et la Bête qui sort ce mercredi est parmi les plus gros budgets de l’année pour une production française, et propose du lourd en casting avec Cassel et Seydoux, ainsi qu'en guise de marketing. Verdict dés la semaine prochaine ! Je suis optimiste!

Posté le 08/02/2014 à 23h35