ZOO

La dernière ombre - T1 (Avril 2021)

couverture de l'album

Série : La dernière ombreTome : 1/1Éditeur : Vents d'Ouest

Scénario : Denis-Pierre Filippi, Yvan GaspardDessin : Yvan Gaspard

Collection : 24X32

Genres : Fantastique

Prix : 13.90€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Réunis par la 1ère guerre mondiale dans le riche manoir perdu d’une Baronne, des soldats russes et des enfants vivent ou survivent dans une ambiance nimbée de fantastique, en attente de leur destin. Discrètement envoûtant.

1ère guerre mondiale. Au cœur de l’hiver, une poignée de soldats russes se replient au travers d’une forêt, menés par l’inflexible lieutenant Kuliakov, lui-même secondé par le désabusé et parfois brutal Svoga. Un médecin et ses deux filles, Natalia et Irina, font partie de l'équipe. Après une attaque allemande, le groupe fait une pause dans une belle demeure perdue au milieu de la forêt. La Baronne Alexandrovich y vit avec son mari atteint de folie et quelques employés de maison. Pour échapper aux soldats de tous bords, quatre enfants vivent cachés dans le vaste grenier de ce manoir empli de mystère et de passages secrets. Natalia, l’aînée des filles du docteur fait leur connaissance et se retrouve vite adoptée par eux, de par son talent à les faire rêver par ses contes.


La Première Guerre mondiale comme décor

La Première Guerre mondiale comme décor
© Vents d'Ouest

Les lieux semblent aussi habités par d’étranges créatures sans visage, au corps texturé comme du bois, qui apparaissent puis disparaissent comme dans un rêve. Peu les voient, mis à part nous, les lecteurs du récit. Existent-ils vraiment en dehors de l’imagination des enfants ou de soldats meurtris par la guerre ? Sont-ils des émanations de La dernière ombre qui vient chercher les soldats mourants? Denis-Pierre Filippi, le scénariste, tisse sa toile avec finesse et talent, et on comprend vite que les relations entre les soldats sous-tendent les prémices de la révolution d’octobre. Une mutinerie est dans l’air…


Soldats civils russes s'éloigne péniblement du front

Soldats civils russes s'éloignent péniblement du front
© Vents d'Ouest

L’ambiance hors du temps tout en étant si ancrée dans les tourments des hommes est magnifiquement restituée par le dessin de Gaspard Yvan. On se surprend à rouvrir l’album au hasard, pour découvrir au détour d’une case un détail du manoir, une expression d’un visage, un élément du riche mobilier, un recoin sombre qui font travailler notre imagination. En attendant le 2nd volume qui permettra de conclure cette histoire prometteuse à la tonalité si particulière qui évoquera à certains Le labyrinthe de Pan.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants