ZOO

La Revue Dessinée - T2 : La Revue Dessinée n°2 (Décembre 2013)

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

5.0

Ventes d’armes, lobbying en faveur du très polluant gaz de schiste, radiations à Fukushima. Mais aussi incursion dans la ménagerie du Jardin des plantes et plongée dans les débuts du reggae. Autant d’infos qui auraient pu sembler hétéroclites et indigestes mais qui, passées par le prisme de La Revue Dessinée, sont à la fois agréables à lire et instructives.

Mise à l’honneur au prochain festival d’Angoulême, la BD du réel est joliment incarnée par ce magasine trimestriel. Tous ses reportages relèvent le défi d’être à la fois très documentés et parfaitement accessibles. L’information donnée est claire et les sujets traités variés. Même si les enquêtes les plus pessimistes sont les plus marquantes, cette revue évite la morosité grâce à d’autres documentaires plus légers.

En plus d’une vision pointue de sujets qui traversent l’actualité, ce deuxième tome de La Revue Dessinée nous offre de très beaux partis pris graphiques. Du magnifique échiquier politique sous-tendant la vente d’armes de Kokor à l’utilisation des personnages des Pieds Nickelés pour mettre en scène des barbouzes de la surveillance électronique, chaque histoire fait mouche grâce à son dessin.

Même s’il jamais agréable d’apprendre que la France vendait des systèmes de surveillance à la dictature libyenne ou que le sol de plusieurs régions de France est déjà sous la coupe de foreurs-pollueurs, la mise en image de ces nombreuses nouvelles offre un certain recul. Grâce son esthétisme, elle leur enlève même une part de sinistre.

Bien sûr, tous les sujets ne séduisent pas mais les nombreux styles graphiques évitent tout ennui à la lecture. Finalement, sans s’en rendre compte, on emmagasine un grand nombre d’informations. Que demander de plus à ce trimestriel si ce n'est qu'il se retrouve au pied du sapin ?

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (4)

note de la critique de L'historien

Avec ce 2ème tome, la revue dessinée s'impose comme une véritable référence dans son domaine de bd reportage. A faire connaître autour de soi.

Posté le 29/12/2013 à 13h16

Je reprocherais sur quelques rubriques une description un peu "statique", et sur plusieurs sujets un manque de maîtrise du sujet par les auteurs qui disent donc quelques trucs faux.

Posté le 29/12/2013 à 11h45

note de la critique de jujube

Voici le 2ème volet de la revue dessinée. De la diversité, de la densité de lecture, des sujets interessants, très interessants. J'aime. Mais arrêtez svp les rubriques courtes, surtout celle sur l'informatique et l'économie.

Posté le 21/12/2013 à 14h57

note de la critique de nicholas

Top ce deuxième jet de la Revue Dessinée ! Au sommaire une longue enquête qui nous mêne sur les écoutes web en Lybie. J'ai trouvé plus d'équilibre dans ce n°2 dans le découpage des reportages / documentaires, dans le rythme de lecture de la revue.

Ce deuxième tome a confirmé quenje suis toujours aussi fan de Marion Montaigne, même si j'ai un goût de trop peu dans cette LRD. Un peu de frustration fait du bien parait-il !

J'ai adoré en particulier le dossier sur la surveillance web en Libye et la deuxième partie des énergies extrêmes. Dans ces deux dossiers, on voit la puissance du dessiné qui permet de mettre en avant les échecs d'investigation, les portes qui se ferment, les noms des éminences grises, et tout cela en deux ou trois cases. Voici la puissance du dessiné par rapport à un "simple" écrit. Ces deux exemples montrent ce qui est peut-être fait au sein de la revue. Il ne manque plus que maintenant le scoop.

Félécitation encore à l'équipe éditoriale.

Posté le 19/12/2013 à 22h24