ZOO

Le Château des étoiles - T1 : 1869 : La Conquête de l'Espace (1/2)

Anecdotes insolites de l'album "1869 : La Conquête de l'Espace (1/2)" et ses secrets de fabrication !

Un roi à l’origine du Château des étoiles

Louis II de Bavière, personnage central dans le premier cycle du Château des étoiles, a vraiment existé. Et, même s’il n’a pas marché sur la Lune, sa version réelle n’était pas moins fantasque que son double en BD.

Extrait T.1 : Une salle du Neuschwanstein

Roi romantique pour les uns, roi fou pour les autres, « le seul vrai roi de ce siècle » pour Verlaine, Louis II de Bavière est une des inspirations majeures d’Alex Alice pour écrire sa saga. Ce roi féru de mythes germaniques a non seulement été le mécène de Wagner mais aussi imaginé et fait construire des châteaux complètements fous. Son sublime Neuschwanstein a même inspiré Disney pour le château de La Belle au bois dormant. Les cygnes, emblème du roi, pullulent dans ce décor fantastique jusque dans son nom (schwan signifiant cygne en allemand).

Extrait T.1 : Rencontre avec Louis II

Quand le roi quitte le château pour décoller vers la Lune, Alex Alice offre à ce personnage historique de rendre réel un de ses surnoms, celui du Roi-Lune. Et ce n’est pas la seule allusion à l’Histoire dans le récit !

Quand ses ministres tentent de renverser Louis II, ce n’est pas qu’Alex Alice ait pris de grandes libertés dans sa fiction, il s’est inspiré d’un rapport commandé par le gouvernement qui le dit atteint de troubles mentaux et incapable de régner... Et si dans la réalité Louis II a bien été déclaré fou, on préfère la fiction et son envol vers l’éther...

Extrait du Tome 1 du Château des étoiles
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de SuperMax

En prévision de la sortie du 3ème tome, je viens de relire le premier tome. Si l'histoire est très classique, les sources d'inspirations de l'auteur (ambiance 19ème siècle et steampunk) ainsi que la magnificence des planches (dessins et couleurs) rattrapent aisément les faiblesses scénaristiques.

Posté le 26/04/2017 à 10h28

note de la critique de Nono63

Ayant fait un petit tour à l'exposition dédiée à cette bd au festival d'Angoulème , j'ai entrepris la lecture de cet ouvrage.
Les dessins sont trés soignés , la lecture est facile et l'intrige et très intéressante . Les personnages secondaires ont de la profondeur .
J'aurai aimé un peu plus de couleur vives , il y a un peu trop de pastel pour moi , mais c'est tout à fait personnel ^^
A lire tranquillou dans son fauteuil !!

Posté le 03/02/2017 à 10h04