ZOO

Le Guide du mauvais père - T2 (Janvier 2014)

couverture de l'album

Série : Le Guide du mauvais pèreTome : 2/4Éditeur : Delcourt

Scénario : Guy DelisleColoriste : Guy Delisle

Collection : Shampooing

Genres : Humour

Public : À partir de 12 ans

Prix : 9.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Ah les enfants… Si innocents, si naïfs… Aux parents d’être des adultes responsables et de montrer l’exemple à leur progéniture afin de les guider sur le droit chemin. Guy Delisle, lui, n’a pas dû lire le bon manuel… il en propose un autre, moins conventionnel mais tellement plus jouissif !

Etre un père modèle c’est bien beau mais c’est pas marrant. Pousser son fils à lire des BD plutôt que des livres parce que c’est plus sympa , lui parler d’un tueur psychopathe avant de dormir et se venger de la petite terreur qui malmène sa fifille chérie, ça c’est marrant ! Le guide du mauvais père offre un véritable exutoire ainsi qu’une lueur d’espoir à tous les parents angoissés.

Guy Delisle récidive et signe un deuxième manuel de mauvais conseils. Son modèle éducatif mêle amour paternel, manipulation, corruption par la crème glacée et honnêteté inattendue. C’est avec un réel plaisir et une certaine jouissance que le lecteur retrouve les aventures familiales de ce père de deux enfants. Excellent tant dans le choix des scènes que dans l’humour des situations, Guy Delisle démontre une excellente justesse comique.

Le style de l’auteur canadien a déjà fait ses preuves. Extrêmement descriptif dans ses carnets de voyages comme Pyongyang ou Chronique de Jérusalem, il adopte ici un dessin plus minimaliste, plus adapté au ton humoristique, d’une remarquable efficacité.

Guy Delisle nous prouve qu’être parent modèle, c’est finalement très surfait. Il nous offre en retour le père dont nous avons toujours rêvé et que nous espérons être. Cet excellent album n’a de point négatif que sa rapidité de lecture. Il nous en faut plus, beaucoup plus !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants