ZOO

Le Spirou d'Emile Bravo - T2 : Spirou ou l'espoir malgré tout, Première partie (Octobre 2018)

couverture de l'album Spirou ou l'espoir malgré tout, Première partie

Série : Le Spirou d'Emile BravoTome : 2/3Éditeur : Dupuis

Scénario : Émile BravoDessin : Fanny Benoit, Émile Bravo

Collection : Tous Publics

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 16.50€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Janvier 1940 : l’armée allemande s’apprête à envahir la Belgique alors que la France et la Grande-Bretagne ont déjà déclaré la guerre au IIIe Reich après qu’Hitler se soit attaqué à la Pologne. À Bruxelles on se prépare au pire et Fantasio porte déjà l’uniforme en attendant la conscription. Émile Bravo plonge ses héros dans ce contexte bouillonnant et ambitionne de nous chroniquer toute cette période avec son regard empreint d’un humanisme chaleureux.

Dans Spirou, le journal d’un ingénu, il nous racontait comment Spirou, le petit groom du Moustic Hôtel avait rencontré Fantasio, qui deviendra son complice et ami tout au long de ses futures aventures. L’épilogue révélait que Spip, son écureuil, en rongeant délibérément les fils électriques de l’hôtel avait ainsi déclenché la Seconde Guerre mondiale.

Dans cette série parallèle de Spirou, cet album avait créé la surprise et remporté un succès critique et public amplement justifié. Lancé dans un récit de longue haleine qui comptera près de 330 pages réparties en 4 tomes, Emile Bravo a fait le choix idéal pour observer les effets de la guerre sur toutes les strates de la société jetée sur les routes de l’exode pour fuir l’envahisseur ou s’adaptant aux vicissitudes liées à l’occupation. L’auteur conjugue les scènes dramatiques sans complaisance avec d’autres, plus drôles, avec un humour et une fraîcheur salutaire auquel il nous avait déjà habitués dans sa propre série. Ses dialogues, tirés au cordeau participent pleinement à la réussite du projet.

En parfait héritier de la ligne claire, son dessin d’une rigueur absolue, ne lésine jamais sur le moindre détail avec un découpage dynamique qui ne peut que forcer l’admiration. Il se permet même un petit clin d’œil à Tintin. Il est évident qu’avec Bravo, Spirou est en bonnes mains. En tout cas, chapeau Emile ! On attend la suite...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants