ZOO

Les Profs - T18 (Novembre 2016)

couverture de l'album

Série : Les ProfsTome : 18/22Éditeur : Bamboo

Scénario : Erroc, Simon LéturgieDessin : Simon Léturgie

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 10.60€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Les célèbres profs et Boulard reviennent sur papier dans Hors sujet. La suite d’une série fleuve, déjà adaptée deux fois au cinéma, qui parvient encore à se renouveler et à faire sourire.

L’équipe d’enseignants n’a pas changé et Boulard passe toujours son bac. Ils vivent toujours des gags en une planche variés. Certaines histoires apparaissent en filigrane. Ainsi le professeur d’anglais, Gladys, reçoit bien involontairement dans ses cours la jolie stagiaire écossaise, Carol. Leur relation permet, en plus d’une situation cocasse, de voir une nouvelle facette du terrible professeur de langue vivante. De même, le gag récurrent de « Bienvenue à Shopping prof » amène modernité et fonctionne comme une pause (de publicité) dans la lecture.

Si on connaît bien les différents profs à présent, Erroc parvient à faire sourire et à divertir sans aucun problème. D’une part, parce qu’il est fidèle à des personnages qu’on retrouve avec plaisir d’un tome à l’autre et d’autre part il parvient à insuffler un réel souffle de réalisme dans le traitement caricatural. Les thématiques ainsi que les réflexions, sous couvert d’humour et d’absurdité, évoquent des situations compliquées auxquels tout enseignant est régulièrement confronté.

Nouveauté sur l’album, c’est Léturgie et non Pica qui se charge du dessin. Léturgie avait déjà encré le tome précédent, ce qui se sent dans sa reprise de l’univers qui semble couler de source. De même les personnages fidèles et nouveaux, tels Carol et l’auteur de bande dessinée en intervention scolaire, sont toujours très bien campés. Comme à son origine, le trait est moderne et dynamique tandis que le découpage s’avère classique et efficace.

Hors sujet constitue un agréable moment de lecture. Ce dix-huitième tome poursuit une série amusante et contribue à poser une grammaire propre aux auteurs.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants