ZOO

Les Sanson et l'amateur de souffrances - T2

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.0 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

Les Sanson et l’amateur de souffrances T2, l’enquête

Couper des têtes, ou au moins assister au spectacle, peut redonner vie à certains, c’est que découvre la famille de bourreaux, les Sanson. Ce sont des pros, rois de la roue, de la hache, de tous les menus supplices bien sanglants dictés par les cours de justice de l’époque. Comme on se passe la charge de père en fils, on va voir dans ce livre 2 qu’il n’est pas facile d’échapper ni au job, ni aux besoins de ces curieux personnages aux aspects finalement de vampires visuels, les amateurs de souffrances. Patrick Mallet en ajouté une couche avec une subtilité [...]

note de la critique

Les Sanson sont bourreaux de père en fils. Après tout, il n’y a pas de sot métier. Cela dit, les héritiers de la charge ne débordent pas tous d’enthousiasme. Ils ont par ailleurs comme mission de combattre l’amateur de souffrance, un mystérieux individu qui assiste à toutes les exécutions et se nourrit du tourment des suppliciés pour rajeunir. Pendant six générations, les exécuteurs trancheront les cous et tâcheront de s’opposer au déséquilibré. Parallèlement, la modernité fait son œuvre alors que le docteur Joseph Guillotin [...]

note de la critique

En 1740, Jean-Baptiste Sanson succède à son père dans la charge de bourreau et d’adversaire de l’amateur de souffrances. S’il exerce la première de ses fonctions sans envie, avec un détachement semblable au dédain, il renonce totalement à la seconde. Seulement quatre ans plus tard, une paralysie psychologique le pousse à abandonner ses deux missions à Charles, son fils. Ce deuxième tome s’avère un peu en dessous de l’ouverture de la série.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants