ZOO

Louis XIV - T2 (Septembre 2016)

couverture de l'album

Série : Louis XIVTome : 2/2Éditeur : Glénat BD

Scénario : Jean-David Morvan, Frédérique VoulyzéDessin : Renato GuedesColoriste : Walter

Collection : Ils ont fait l'Histoire

Genres : Documentaire BD, Historique

Public : Tout public

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 1.5

Scénario

2.0

Dessin

1.0

La construction du château de Versailles étant quasiment accomplie, Louis XIV s’y installe en 1682 pour y briller comme l’astre de la monarchie de droit divin. Il est difficile de narrer en une bande dessinée la riche histoire du règne du plus grand roi de France. C’est ce qu’ont tenté de réaliser Jean-David Morvan et Frédérique Voulyzé en deux tomes, illustrés de manière trop figé par Renato Guedes.

Louis XIV a instauré un temple de l’excellence à la française dans l’écrin du château de Versailles, où il installe son trône dès 1682. En guerre contre l’Europe, réglant les intrigues comme la succession au trône d’Espagne et la révocation de l’édit de Nantes, voyant tous ses descendants mourir de maladie avant lui, il connaîtra une fin de règne intense jusqu’à sa mort en 1715.

Quels difficiles choix doivent se présenter devant un scénariste s’attaquant à tout un demi-siècle de règne du Roi Soleil. Jean-David Morvan et Frédérique Voulyzé se sont répartis cette lourde tâche. Ils ont obtenu l’aide de l’historien Hervé Drévillon, dont les pages de fin de tome sont précieuses pour la compréhension du scénario de ce second tome. Il est dommage que le découpage scénaristique de ce volume nécessite ces feuillets explicatifs, tant la multitude des personnages et des intrigues rendent la lecture laborieuse.

Côté dessin, Renato Guedes a voulu donner une touche historique à son trait, le rendant presque aussi daté que le château de Versailles. Les personnages paraissent des statues de cire. Si le décor de Versailles est minutieusement retranscrit, l’usage fréquent de fonds de case vides et de couleur unie appauvrit considérablement le rendu visuel de ce tome.

L’exercice de la bande dessinée historique n’est pas aisé, surtout quand il s’agit d’aborder le règne versaillais de Louis XIV. Le scénario a pêché par manque de clarté et le dessin par excès de classicisme. Un comble, pour Versailles !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants