ZOO

Lucky Luke - T16 : En remontant le Mississipi

Anecdotes insolites de l'album "En remontant le Mississipi" et ses secrets de fabrication !

Remonter le Mississippi, un exploit !

Si le nom Henry Miller Shreve est quasiment oublié aujourd’hui, c’est bien grâce à lui que Lucky Luke a pu remonter le fleuve Mississippi, comme des milliers de pionniers américains.

Les eaux tumultueuses du Mississippi rendaient la navigation impossible à contre-courant jusqu’à ce que Henry Miller Shreve se penche sur le problème. Après des essais à bord du navire New Orleans, il fit sensation en remontant le fleuve à bord du vapeur dénommé Entreprise en 1816. Dès qu’il eut l’autorisation officielle de naviguer sur le Mississippi, il profita de ses connaissances pour faire construire le luxueux et rapide Washington.

Extrait d'En remontant le Mississippi

Très vite, tous les armateurs à la fois rivalisaient par la vitesse mais aussi le confort de leurs navires, qui devinrent de vrais palais flottants, où appartements luxueux, cuisine raffinée et nombreux personnels de bord sont de mise. De nombreuses courses, comme celle à laquelle prend part le Daisy Bell du Capitaine Barrows, sont organisées sur le fleuve. Les capitaines mais aussi les passagers encourageaient l’esprit de compétition, demandant toujours plus aux chaudières. A tel point qu’entre 1831 et 1833, un vapeur sur huit coulait à la suite d'explosions de chaudières, d'incendies divers ou s'échouait sur les bancs de sable !

Lucky Luke a sa chaîne youtube

Depuis juillet 2015, le cow-boy qui tire plus vite que son ombre a sa chaîne officielle sur YouTube.

Lucky Luke est né en BD mais sa carrière de justicier de l’Ouest a vite pris son essor en dessin animé. Et à l’occasion de ses 70 ans, les épisodes cultes des années 80 s’offrent une seconde vie sur Internet. Sur la chaîne officielle du « poor lomesome cow-boy », un nouvel épisode est disponible chaque semaine en moyenne : l'occasion de partir à la poursuite des Dalton en vidéo !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Prépublication dans Spirou en 1959 (n°1111 à n°1132).

Posté le 13/11/2016 à 21h46