ZOO

Lucky Luke - T39 : Chasseur de primes

Anecdotes insolites de l'album "Chasseur de primes" et ses secrets de fabrication !

Elliot Belt incarné par Lee Van Cleef

Dans Chasseur de primes, Lucky Luke rencontre un homme doué de la gâchette mais vénal : Elliot Belt. Pour incarner cet anti-Lucky Luke, Morris choisit les traits de Lee Van Cleef, acteur remis en haut de l’affiche par Sergio Leone.

Pour la première fois, Lucky Luke rencontre un défenseur de la loi qui a une seule motivation peu louable : l’appât du gain. Pour incarner l’inverse d’un idéal, Morris choisit un acteur qui avait déjà joué un chasseur de primes dans Et pour quelques dollars de plus et une brute assoiffée d’argent dans Le Bon, la Brute et le Truand. C’est ainsi que Elliot Belt se retrouve avec la moustache tombante et le visage émacié, légèrement cireux, de Lee Van Cleef.

Lee Van Cleef dans Le dernier jour de la colère et Elliot Belt

Elliot Belt, inspiré par Washington

Une anecdote ouvre l’enfance du chasseur de primes Elliot Belt, celle d’un certain cerisier coupé. Elle est tirée du mythe autour de l’honnêteté de George Washington.

À la mort de Washington beaucoup de légendes se répandirent autour de sa probité. L’une d’entre elle raconte qu’enfant, il aurait coupé un cerisier du jardin de son père pour essayer une nouvelle hache. Quand son père lui demande qui a fait cela, il se dénonce car il ne pouvait pas mentir. Pour coller à la personnalité d’Elliot Belt, Goscinny a modifié le récit, remplaçant l’honnêteté par le goût de l’argent.


Lucky Luke a sa chaîne youtube

Depuis juillet 2015, le cow-boy qui tire plus vite que son ombre a sa chaîne officielle sur YouTube.

Lucky Luke est né en BD mais sa carrière de justicier de l’Ouest a vite pris son essor en dessin animé. Et à l’occasion de ses 70 ans, les épisodes cultes des années 80 s’offrent une seconde vie sur Internet. Sur la chaîne officielle du « poor lomesome cow-boy », un nouvel épisode est disponible chaque semaine en moyenne : l'occasion de partir à la poursuite des Dalton en vidéo !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de nicholas

Un album qui à partir de la recherche tous azimuts d'un indien par un chasseur de tête, permet de traiter des sujets grave, comme les conditions humaines des indiens. J'ai trouvé cependant la lecture un peu poussive par rapport à d'autres albums de la série... (Lu en numérique)

Posté le 05/12/2016 à 10h03

note de la critique de L'historien

Chasseur de primes propose une intrigue policière crédible, doublée de plusieurs personnages forts tels que l'éleveur Bronco Forthworth, obsédé par les chevaux au point de leur ressembler dans ses attitudes et bien sûr l'indien Tea Spoon, accusé du larcin. Comme dans " Canyon Apache ", les Indiens sont traités avec un réalisme désenchanté. Ce ne sont plus des hommes vus comme des sauvages mais déjà comme des citoyens de seconde zone, victimes du racisme ordinaire et parqués dans des réserves, obligés pour survivre de vendre des " authentiques tapis de selle du général Custer. " Un des albums les plus adultes de la série Lucky Luke.

Posté le 25/11/2016 à 10h39