ZOO

Macanudo - T4

couverture de l'album

Série : MacanudoTome : 4/5Éditeur : La Pastèque

Scénario : LiniersDessin : Liniers

Genres : Humour

Public : À partir de 12 ans

Prix : 19.70€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Une fillette philosophe avec son chat Fellini, des lutins n'en font qu'à leur tête pleine d'idées saugrenues, les animaux parlent... Ce quatrième recueil de Macanudo nous replonge dans les strips de Liniers, dessinateur argentin aux idées aiguisées et au coup de crayon incisif.

Dans les petites aventures de Liniers, on rit de son humour absurde et des situations burlesques et délirantes qu'il imagine et met en scène. Mais pas seulement. A raison d'une petite centaine de pages de trois strips chacune dans ce quatrième recueil, le dessinateur argentin pose un œil tantôt critique sur la société qui l'entoure, tantôt bienveillant sur l'existence.

On suit les aventures farfelues d’une bande de lutins, on s’invite dans les conversations métaphysiques d’une petite fille et de son félin préféré pendant que des animaux imaginaires accompagnent des humains. Liniers appuie le crayon sur les faiblesses de l'homme au cœur de petites scènes de nos vies quotidiennes qu'il décrypte avec finesse et réalisme. Ce dessinateur, qui est aussi peintre, brosse un drôle mais juste tableau de la société.

Ses personnages prennent fréquemment la peau d'un animal. Lui le premier se représente en lapin, façon Lapinot de Trondheim, pour narrer ses tranches de vie. On sourit souvent. Beaucoup, en fait. Mais le dessin du quadragénaire argentin, ses personnages qui avancent comme autant de petits clowns, sa mise en couleurs très soignée et son trait expressif invitent aussi à la contemplation.

Macanudo est une chouette invitation à la détente et à la réflexion sur le monde, les joies et les peines du quotidien, ce qui nous traverse tous plus ou moins : le lien à l’autre, les rapports entre humains mais aussi avec les animaux domestiques. Il y a tout ça dans les dessins critiques et poétiques de Liniers, publiés chaque jour dans le premier quotidien argentin, La Nacion.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants