ZOO

Metropolis - T1

couverture de l'album

Série : MetropolisTome : 1/4Éditeur : Delcourt

Scénario : Serge LehmanDessin : Stéphane De CanevaColoriste : Dimitris Martinos

Collection : Machination

Genres : Fantastique, Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.0

1935, Metropolis. Un inspecteur enquête avec l'aide d'un certain Freud sur des attentats et meurtres sanglants qui ébranlent la paix apparente de la ville franco-allemande. Une BD française qui lorgne sur les comics et une uchronie qui exploite bien son sujet.

La Première Guerre mondiale n'a pas eu lieu et l'Europe est en paix, symbolisée par la jeune ville de Metropolis. Mais en 1934, l'inspecteur Faune assiste à un attentat qui fait craquer le vernis de la perfection et entraîne la découverte de cadavres de femmes. Faune est alors chargé d'enquêter secrètement, aidé d'un flic traité pour dissociation temporaire (le genre de pathologie qui vous fait tuer un type sans faire exprès) par le Docteur Freud. Qui a lui-même traité Faune enfant pour hallucinations auditives. L'équipe de choc est formée.

Placer la France et l'Allemagne des années 30 dans une uchronie où la paix a toujours été de mise est une idée simple, mais qui ouvre plein de possibilités. Lehman amène des éléments d'intrigue discrètement, puis repart sur une autre idée, vous laisse cogiter, extrapoler et s'amuse à vous embrouiller avec un détail que vous n'aviez pas vu venir. On croise Freud, Einstein, Churchill, M le Maudit sans vraiment savoir où ils vont nous mener. Et on ne peut s'empêcher de se demander où crèche Hitler dans ce monde-là...

Tout dans cet album fait penser à la BD américaine : même format que les comics, un illustrateur, Caneva, qui officie dans l'édition américaine et un deuxième dessinateur réquisitionné pour la couverture. Cette impression est renforcée par le trait épais et sombre du dessin, les aplats de couleur, les plans façon polar noir. Les personnages ont un côté un peu scolaire et raide, défaut qui s'atténuera peut-être avec une pratique intensive, trois nouveaux albums étant prévus d'ici un an et demi.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

A lire la chronique, on dirait un remake de WW2. Même concept, même éditeur... juste la période qui diffère. Si j'avais été bien séduit par l'idée au départ, j'ai été très déçu de la réalisation, et j'ai laché cette série. Alors même player, play again ?

Posté le 24/01/2014 à 21h44