ZOO

Moby Dick

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.2 pour 8 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

8 Critiques Presse

note de la critique

La mer pour décor. Un homme que l'esprit de vengeance a rendu fou. Un monstrueux cachalot tueur d'hommes. Chabouté s'attaque au mythe de Moby Dick et adapte ce classique de la littérature du XIXe siècle de façon assez fidèle, porté par le trait dur et sombre qu'on lui connaît.

note de la critique

Classique illustré

Déclinées en noir et blanc, comme à son habitude, les planches rendent un bel hommage aux personnages de cette sinistre aventure.

note de la critique

Un jeune marin embarque à bord du Pequod, dont le capitaine rêve de se venger d'un cachalot qui lui a arraché la jambe. Christophe Chabouté s'attaque à l'adaptation du roman Moby Dick, magistralement.

note de la critique

Amoureux du large et de récits âpres, Christophe Chabouté s’empare de ce classique d’Herman Melville.(...) Et parvient à distiller dans son album une jolie dose du souffle romanesque de l’oeuvre originale.

note de la critique

Moby Dick (Chabouté) 1. Livre premier

Après avoir adapté Construire un feu, une courte nouvelle de Jack London, Christophe Chabouté change de catégorie pour son nouveau projet en s’attaquant à Moby Dick ! Roman majeur de la langue anglaise, l'affrontement entre le Capitaine Achab et la baleine blanche est entré dans l'imaginaire collectif, qu'on ait lu le livre ou non. Cet imposant texte a déjà été retranscrit tant au cinéma qu'au théâtre, ainsi qu'en bande dessinée, y compris par les plus grands (Will Eisner, Paul Gillon, …). Face à cette tâche titanesque, Chabouté possède de nombreux arguments en sa [...]

note de la critique

Cent trente-cinq chapitres, trois parties, cinq grands actes. Mais, surtout, l'écriture de Melville, ses « phrases longues, et l'énergie qui les pousse en avant, de manière souvent imprévisible, et n'a guère souci des accidents, incises, reprises ou ruptu

note de la critique

Quoi de mieux que le noir et blanc pour dire la noirceur d’un cœur rongé par la haine et la vengeance contre une baleine… blanche. Quoi de mieux que le noir et blanc pour dire la rudesse des jours de mer, l’immensité de l’eau, la blanche innocence d’un jeune matelot dont le visage n’est pas sans rappelé le « Silence » de Comes, les noirs dessins tatoués sur un harponneur baroque. L’ambiance est étrange à souhait, fantastique, dans une épopée presque biblique, du mal contre le bien, de l’homme contre sa nature. Les visages sont inquiétants et expressifs; [...]

note de la critique

Moby Dick, Chabouté adapte Melville

Moby Dick est un classique de la littérature et aussi du cinéma. Huston avait donné à Gregory Peck le rôle d’Achab. Ce n’est pas la première fois non plus qu’on l’adapte en BD. Pécau et Pahek, Rouaud et Deprez, Gillon et Olivier, Chabouté s’est lancé à son tour dans l’aventure.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants