ZOO

N.E.O. - T2 : Un nouveau monde (Octobre 2021)

couverture de l'album Un nouveau monde

Série : N.E.O.Tome : 2/1Éditeur : Jungle

Scénario : Michel Bussi, Maxe L'HermenierDessin : Djet

Genres : Fantastique, Science-Fiction

Public : De 3 à 15 ans

Prix : 14.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.5

Dessin

4.0

NEO renouvelle agréablement le récit sur le thème d’une société où les adultes ont disparu, laissant le monde aux mains de groupes d’enfants. Ce tome 2 apporte son lot de révélations et de réflexions bien senties sur la société humaine.

N.E.O est l’adaptation en BD d’une série de romans jeunesse de Michel Bussi. Le tome 1 s’achevait avec la fusion des tribus du Tipi (la Tour Eiffel) et du Château (Le Louvre), ce dernier devenant le lieu de vie de l’ensemble des ados. Or dans un château, il y a souvent des complots, et celui-ci ne déroge pas à la règle. Maxe L’Hermenier, qui signe l’adaptation en BD, met l’accent en apparence sur les relations entre ados, mais on comprend vite la portée plus vaste de son propos. La liberté, le pouvoir, la conquête... Le tome 2 se passe 9 mois après le 1er et le récit gagne en densité sans perdre sur le plan romanesque.

Il y a avant tout dans N.E.O une intrigue bien menée, avec du mystère et des rebondissements, entre autres avec la recherche du tombeau de Marie-Lune. C’est une scientifique qui a permis la survie de 99 enfants à la catastrophe qui a décimé l’humanité et qu’ils soient éduqués dans le confort au château. Un culte est donc voué à cette femme, décédée depuis. Mais on découvre grâce à un livre, objet de toutes les convoitises, qu’elle avait une part sombre et que ses choix étaient discutables. Et nous apprenons qu’un autre scientifique, Pierre-Sol, a œuvré pour la survie d’autres enfants, en prônant la valeur de l’amour contre celle du rationalisme.

Djet apporte de la fougue dans son dessin, faisant la synthèse entre la BD franco-belge et le manga. Les personnages, bien caractérisés, sont faciles à distinguer les uns des autres ; heureusement, car N.E.O brasse beaucoup de monde, chacun apportant sa singularité à une histoire qui n’est pas simpliste, même si elle destinée avant tout à la jeunesse.

À signaler que les jeunes héros ont une facilité désarmante à passer à la légèreté (se passionner pour des fêtes...) alors que leur situation devrait leur causer avant tout de l’inquiétude. Une leçon de vie ?

Cette communauté est bien attachante et les intrigues accrocheuses. Vite, le tome 3 !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants