ZOO

S.O.S. Bonheur Saison 2 - T1

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.3 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

S.O.S. Bonheur revient, avec de nouvelles histoires : immigration, sensationnalisme de l'image, le monde médical de demain, l'histoire remixée, la famille décomposée... autant de sujets traités avec force par Desberg et Griffo.

note de la critique

SOS bonheur est une série qui compte. De celles, incontournables, qui font avancer notre réflexion sur la société. Celle dans laquelle on vit et celles dans lesquelles nous pourrions nous trouver enfermés. Un scénario brillant et un dessin jubilatoire rythment l’ouverture de cette deuxième saison. 33 ans après !

note de la critique

Presque trente après la conclusion de la trilogie qu'il avait co-signée avec Jean Van Hamme, Griffo relance S.O.S Bonheur, en compagnie de Stephen Desberg au scénario. Ce retour surprise n’est pas véritablement une continuation directe, il s’agit plus d’un reboot total. Si l’allure générale reste la même – une série d’incidents indépendants se déroulant dans une dystopie de type orwellienne -, le cadre et les prémices de cette saison 2 (on appréciera au passage l’ironie de la référence imposée par le monde télévisuel) s’avèrent très différents. En effet, alors que la société [...]

note de la critique

La 1e saison a déjà 30 ans et pourtant elle n'a pas vraiment vieillie d'un poil et fait toujours autant froid dans le dos. Cette 2e saison en est la digne héritière avec une actualisation à la situation française actuelle. On suit à nouveau l'histoire de 6 personnes qui vont se retrouver hors du circuit "normal". Van Hamme a passé la main à Desberg qu'il présente rapidement dans son avant-propos où il évoque les définitions du mot bonheur. Desberg a bien digéré l'univers d'anticipation écrit depuis près d'un siècle et il a mixé cela avec ce qui se passe [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants