ZOO

Un hommage à Lucky Luke d'après Morris - T3 : Wanted Lucky Luke (Avril 2021)

couverture de l'album Wanted Lucky Luke

Série : Un hommage à Lucky Luke d'après MorrisTome : 3/4Éditeur : Lucky Comics

Scénario : Matthieu BonhommeDessin : Matthieu Bonhomme

Genres : Aventure, Humour, Western

Public : Tout public

Prix : 15.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

En signant L’homme qui tua Lucky Luke en 2016, Matthieu Bonhomme rendait un hommage très réussi à Morris, le père du poor lonesome cow-boy. Cinq ans après, à l’occasion des 75 ans du personnage, il remet le couvert avec autant d’éclat et d’inspiration. Pour notre plus grand bonheur.

Le titre annonce clairement la couleur : la tête de Lucky Luke est mise à prix pour 50 000 dollars sur les célèbres affiches. Sa capture est spécifiée « alive » ce qui va compliquer un peu les choses pour les chasseurs de prime. C’est en croisant sur sa route un trio de jeunes femmes convoyant un troupeau de vaches qu’il va apprendre qu’il est effectivement recherché. En venant à leur aide alors qu’elles sont attaquées par un groupe d’Apaches, il va très vite conquérir le cœur de Cherry sans pour autant laisser indifférentes ses sœurs, Bonnie et Angie.

Lucky Luke est attaqué par un chasseur de primes

Lucky Luke est attaqué par un chasseur de primes © Dargaud

Luke va alors endosser, sans doute pour la première fois, le rôle de vrai cow-boy en escortant le convoi à travers le territoire indien dans une zone aride pas si désertique que cela. En effet, l’appât du gain suscite bien des convoitises et Luke va se retrouver face à d’anciennes connaissances.

Une belle prime sur la tête du cowboy

Une belle prime sur la tête du cowboy © Dargaud

Matthieu Bonhomme construit un scénario plein de rebondissements, sans le moindre temps mort, avec des clins d’œil constants à la mythologie du personnage. Certes, si Guy Vidal avait déjà imaginé en 1985 une fiancée pour Lucky Luke, (un des meilleurs scénarios de « l’après Goscinny »), cette histoire va plus loin dans les rapports entre le héros et la gent féminine sans jamais trahir l’esprit de la série.

Son dessin, dans la lignée du tome précédent, est plus réaliste que celui de Morris et colle parfaitement aux personnages. Un album à l’aune de sa superbe couverture: flamboyant!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de NGOU

Cinq ans après le succèscritique et populaire de L'homme qui tua lucky Luke, vendu à plus de 120 000 exemplaires et récompensé par le prix du public du Festival d'Angoulêe, Mathieu Bonhomme est de retour avec une nouvelle aventure hommage à Lucky Luke. On y retrouve, avec surprise, toute une bande de malfrats tirés du panthéon de la série. Belle réussite scénaristique !

Posté le 02/05/2021 à 13h11