ZOO

Batman Death Metal 4 : Batman Death Metal T.4 (Mai 2021)

couverture de l'album Batman Death Metal T.4

Série : Batman Death Metal 4Éditeur : Urban Comics

Scénario : Iv james Tynion, Collectif, Greg Capullo, Scott SnyderColoriste : Fco Plascencia

Collection : DC Rebirth

Genres : Comics

Prix : 23.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Ultime volume de cette saga qui a précipité tous les héros de l’univers DC contre un ennemi commun, le Batman qui rit, sombre version ricanante du héros de Gotham! Si l’on se doute du remaniement qui se profile à la suite de cette aventure, ce final reste malgré tout un impressionnant tour de force éditorial!

Le Batman qui rit vient de battre Perpetua, ce qui lui donne soudain les pouvoirs absolus sur l’ensemble du Multivers. Alors qu’en parallèle, s'engage l'ultime bataille entre ses armées et les héros survivants qui, bien que conscients d’être complètement dépassés par leurs adversaires, n’en baissent pas pour autant les bras, Wonder Woman en tête. L’Amazone accède progressivement à une conscience quasi-divine qui va lui permettre de prendre le relai pour affronter à son tour l'ennemi de plein fouet et changer enfin la donne…

S’il est déjà connu que DC présentera un nouvel event en 2022, axé cette fois sur l’Omnivers (pourquoi pas, après tout !), on se laisse tout de même porter par ce quatrième volume qui développe trois phases principales.

Les héros DC font face au Batman qui rit

Les héros DC font face au Batman qui rit
© Urban Comics

Tout d’abord, les héros se préparent à la bataille, quelque peu désabusés, mais satisfaits de voir que dans l’épreuve tous se rassemblent et s’unissent, oubliant les petits conflits qui se sont progressivement tissés entre eux, au fil du temps. C’est l’occasion de faire le point avec les proches, de retrouver un esprit collectif. Ensuite c’est le combat, les coups qui portent, sans changer vraiment grand-chose, si ce n’est faire la démonstration de la puissance des uns et des autres. Toutefois, le principal se déroule sur un autre plan, entre Wonder Woman et le Batman qui rit, rien d’autre ne compte véritablement. Pour finir, il y a les conséquences, l’après, le nouveau statut quo de l'univers DC qui s'installe en nous entraînant vers la suite. À savoir la période transitoire : « Future State », « Infinite Frontier 0 » qui signe la réorganisation du DC verse, puis les deux one-shot « Generations Shattered » et « Generations Forged » qui rebondissent sur la notion de l'Omnivers et de ses multiples ouvertures.

Depuis quelques années, DC se plaît à mélanger régulièrement les cartes, à rebooter son univers encore et encore. Et même si cela reste du comics bien rythmé, on croise les doigts pour qu’ils cessent un moment de s’éparpiller en pensant à construire un univers cohérent dans la durée, comme ce fut longtemps le cas!

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants