ZOO

Die ! Die ! Die ! - T1 (Janvier 2020)

couverture de l'album

Série : Die ! Die ! Die !Tome : 1/1Éditeur : Delcourt

Scénario : Chris Burnham, Nathan Fairbairn, Scott M. Gimple, Robert KirkmanDessin : Chris Burnham

Collection : Contrebande

Genres : Comics

Public : À partir de 12 ans

Prix : 17.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Il existe dans le monde une cabale secrète, chargée à coup d’assassinats ciblés, d’éliminer toute menace contre les Etats-Unis et ses alliés. Mais son objectif est parfois détourné à des fins plus personnelles… Meurtres sanglants et action sont de la partie !

Lors d’une opération destinée à mettre fin aux activités d’un ministre anglais pédophile, Paul est fait prisonnier par un groupe criminelle mystérieux. S’il venait à parler, toute l’organisation serait découverte et menacée. Il faut donc l’exfiltrer. Commence ainsi la nouvelle série de Robert Kirkman, sur fond de manipulations et de coups fourrés. Dans Die ! Die ! Die !, l’humanité gangrenée par le vice est la violence, est le jouet de politiques aussi cyniques que pervers, assoiffés de pouvoirs et amateurs de parties fines. Leurs affidés, assassins et tueurs professionnels, dont les parcours nous sont décrits, ne sont alors que des pions, qui s’affrontent dans des joutes toujours plus sanguinolentes.

Volontiers provocante, tant elle montre les hommes et les femmes sous leur pire visage, entre coucheries, avidité et sadisme, cette série séduira surtout les amateurs de complots et d’actions. On retrouve aussi les thématiques développées par Robert Kirkman, dans Walking Dead celles de la violence d’abord, de l’homme loup pour l’homme, celles des communautés et des groupes qui s’affrontent, celles des chefs dégénérés et cruels, celles des liens familiaux puisque l’histoire a pour fil rouge l’affrontement de trois frères John, Paul et George.

Thriller politique aux personnages bien névrosés voire carrément psychopathes, comics aux combats sanglants, aux actions explosives, dessins dynamiques aux couleurs sursaturées, la série a tout pour plaire aux amateurs du genre. Si l’on peut cependant regretter certaines facilités, comme l’apparition soudaine d’un personnage extraterrestre et de son engin volant pour sauver Washington d’une destruction imminente, on se laisse néanmoins facilement capter l’histoire qui mêle habilement passé et présent, avec un rythme qui ne laisse aucun répit. La saga Die ! Die ! Die ! ne fait que commencer...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants