ZOO

Les Nouvelles Aventures de Sabrina - T1 (Avril 2019)

couverture de l'album

Série : Les Nouvelles Aventures de SabrinaTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : Roberto Aguirre-SacasaDessin : Robert Hack

Genres : Aventure, Comics

Public : À partir de 12 ans

Prix : 12.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

4.0

Dessin

2.5

Les éditions Archie Comics aux États-Unis, et Glénat pour la version française, ont décidé de publier une nouvelle version des aventures de Sabrina. Ce comics créé en 1962 est surtout connu en France par ses diverses adaptations télévisuelles. L’histoire ambitieuse beaucoup plus sombre que la version originale s’avère malheureusement un peu gâchée par un dessin bancal.

La jeune Sabrina est la fille du grand prêtre de l’église de la nuit Theodore Spellman et d’une mortelle. Elle est confiée très jeune à ses deux tantes Hilda et Zelda qui habitent à Greendale. Ses tantes hébergent également son cousin Ambrose, un jeune sorcier qui a des problèmes avec sa hiérarchie et qui doit se mettre au vert quelque temps. Alors qu’elle va bientôt atteindre l’âge de 16 ans, Sabrina mène la vie d’une jeune fille ordinaire des années 1960, si ce n’est qu’elle peut lancer des sorts comme ses tantes. La vie des Spellman va cependant être bouleversée par l’arrivée de Madame Satan, une ennemie de la famille. Sabrina va devoir faire des choix, tant au niveau de ses études que de sa relation avec Harvey, son petit ami.

Le scénario de ces nouvelles aventures propose une version plus adulte et plus effrayante de la jeune Sabrina. Les sorcières font des choses effrayantes et peuvent se montrer impitoyables à l’occasion, notamment la terrible Madame Satan. L’histoire ne manque pas de rythme et les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu’à la dernière case.

Le dessin réaliste de Robert Hack n’est malheureusement pas à la hauteur des ambitions de l’album. Parfois brouillon, son trait rend les personnages méconnaissables d’une case à une autre. Les couleurs appliquées de manière grossière ternissent l’ensemble à cause de l’utilisation abusive de filtres.

Cette version modernisée et palpitante des aventures de Sabrina ne convainc pas complétement à cause de son dessin.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants