ZOO

Marqués - T1 (Mars 2021)

couverture de l'album

Série : MarquésTome : 1/1Éditeur : Delcourt

Scénario : Jay Anacleto, Brian Haberlin, David HineDessin : Brian HaberlinColoriste : Geirrod Van Dyke

Collection : Contrebande

Genres : Comics

Prix : 15.95€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Un groupe secret de mages œuvrant dans l’ombre de l’Histoire humaine, c’est la proposition offerte par Marqués tome 1, premier recueil du comic-book signé David Hine, Brian Haberlin et Geirrod Van Dyke chez Delcourt. Mais quand la magie s’incarne à travers des tatouages, une petite ambiance rock’n’roll se dégage forcément.

Saskia est une jeune femme dessinatrice qui se voit offrir des cours d’arts très particuliers. En fait, elle a un don pour la magie, qui s’exprime à travers des représentations picturales tatouées sur la peau. Saskia rejoint la communauté des Marqués qui combat les forces du mal depuis des siècles. Mais sa rencontre avec une jeune fille prête à tout pour transgresser les règles des marqués, va générer des conséquences très graves pour ce monde secret.


Des sorcières modernes recouvertes de tatouages

Des sorcières modernes recouvertes de tatouages © Delcourt

Nazis, tatouages et démons

David Hine propose un univers qui n’est pas d’une exceptionnelle originalité mais qu’il développe de manière plutôt intéressante. L’appétence supposée des nazis pour les arts occultes, ce n’est pas neuf. Mais la magie des tatouages, leurs règles et la façon de les contourner constitue un sujet bien plus intéressant.

Liza la rebelle permet de montrer comment les défaillances éducationnelles des adultes peuvent conduire les jeunes à commettre des actes dérangeants pour la communauté, afin de compenser ces défaillances. Il est intéressant de noter que paradoxalement, Liza s’avère plus intéressante que Saskia, présentée comme l’héroïne de la série. Elle est bien plus présente au cœur de l’action, là où Saskia est plus spectatrice. À voir comment évolue ce duo par la suite.

Une magie hybride, terrifiante et destructrice, apparaît..

Une magie hybride, terrifiante et destructrice, apparaît... © Delcourt

De la BD à effets spéciaux

Cela fait près de vingt ans que Brian Haberlin développe un dessin digital qu’il maîtrise aujourd’hui sur le bout des doigts. Cela crée une atmosphère unique, un peu froide sur certains aspects, mais aussi explosive visuellement. Les sorts s’affichent avec une forme d’irréalité parfaitement bienvenue. Pour donner à voir un monde de magie visuelle, c’était le bon choix.

Le premier tome de Marqués se présente donc comme une série d’action fort sympathique qui ne craint pas d’apporter un peu de profondeur à ses personnages principaux. On lira le tome 2 avec plaisir.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants