ZOO

Rai Intégrale - T2 (Juin 2017)

couverture de l'album

Série : Rai IntégraleTome : 2/2Éditeur : Bliss

Scénario : Matt KindtDessin : Clayton Crain

Genres : Comics, Science-Fiction

Public : À partir de 16 ans

Prix : 28.00€

ma collection
mes souhaits
série

Le résumé du comics

Cent ans dans le futur, Père, l’intelligence artificielle qui dirige le Japon, devient conscient. Pour protéger ses frontières, il prend la décision drastique de propulser le Japon dans l’espace, où son peuple pourra s’épanouir isolé d’une planète surpeuplée et polluée. Au cours des siècles, orbitant autour d’une Terre de plus en plus instable, le Néo-Japon devient une société modèle, basé sur un idéal de paix, de prospérité… et sur le contrôle total de Père.

Mille ans dans le futur, Père créé le premier Rai, conçu pour défendre le Néo-Japon et jurant de le protéger contre toute menace. Pendant des siècles, chaque nouveau Rai va assurer seul l’ordre et la justice… et servir Père aveuglément.

Aujourd’hui, à l’aube de l’an 4001, le dernier Rai s’apprête à découvrir la vérité sur ses origines et le sinistre secret au cœur de l’existence même de Père : Pour que le Néo-Japon prospère, la Terre doit mourir. Parce qu’il a osé défier son maître pour la première fois depuis mille ans, le gardien solitaire du Néo-Japon se voit chassé du domaine qu’il protégeait auparavant. Exilé, Rai parcourt une Terre ravagée dont il ne sait rien. Il part à la recherche de héros comme lui, les légendes survivantes de cette planète brisée. Son objectif : monter une rebellion capable de faire chuter la civilisation la plus avancée de l’histoire… et son dirigeant despotique.

Pour la conclusion de cette saga cyber-punk, Matt Kindt (Ninjak, Divinity) retrouve Clayton Crain (Ghost Rider). Puis, avec l’aide de CAFU (Unity), ils racontent les origines des premiers Rai et lèvent les secrets de leur création. Enfin, plongez au cœur du 41e siècle avec quatre récits réalisés par de prestigieux auteurs, dont Jeff Lemire, Doug Braithwaite, Fred Van Lente, Tomás Giorello, Jody Houser et bien d’autres.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants