ZOO

Sweet Tooth - T2 (Juillet 2016)

couverture de l'album

Série : Sweet ToothTome : 2/3Éditeur : Urban Comics

Scénario : Jeff LemireDessin : Jeff LemireColoriste : José Villarrubia

Collection : Vertigo Deluxe

Genres : Comics, Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 28.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Gus, enfant-cerf, est né dans un monde où la violence règne en maîtresse. Mais le sang qui coule dans ses veines a une chance d’aider une humanité décimée. Dans un deuxième recueil aussi époustouflant dans sa narration qu’en son dessin, le Canadien Jeff Lemire affiche le meilleur de son art.

Gus est un enfant-cerf. Un hybride, mi-humain mi-animal, né dans un monde apocalyptique au fin fond du Nebraska où habitaient ses parents. Mais comme la majorité des vivants d’alors, ils sont morts. Après avoir fait la connaissance de l’ambivalent Jepperd, Gus est enfermé par une milice. Il s’évade avec d’autres enfants hybrides. Mais le sang qui coule dans ses veines pourrait bien être l’antidote.

La science-fiction a du bon lorsqu’elle est capable de faire éclore une histoire intimiste et de faire jaillir de l’humanité là où il n’y en a plus. C’est le cas de l’émouvante histoire du p’tit Gus. Dans un décor de fin du monde, Jeff Lemire donne vie à une galerie de personnages au psychisme travaillé et aux émotions exacerbées. Bien mené, le récit de ce comics hors-norme touche au plus profond.

Graphiquement aussi, c’est bluffant. L’univers installé par cet auteur canadien est campé avec brio par les affreux qui veulent la peau de Gus. Sweet Tooth est un conte sur l’insouciance enfantine qui prend la fuite pour laisser la place à l’âge adulte. Pas toujours peuplé des meilleurs sentiments. Les couleurs donnent le ton et installent progressivement l’ambiance fin de siècle. Une réussite picturale, à la fois belle et effrayante.

Les recueils du label Vertigo, chez Urban Comics, sont une aubaine pour découvrir ce type de comics d’une originalité explosive, aussi bien dans le scénario que dans le coup de crayon. À coup sûr une des meilleures sagas de l’année 2016.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants