ZOO

L'Eden des Sorcières T.1 (Juillet 2021)

couverture de l'album L'Eden des Sorcières T.1

Éditeur : Ki-oon

Scénario : Yumeji

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Comment ne pas faire le lien entre L’Éden des sorcières de Yumeji, sorti le 1er juillet dernier chez Ki-Oon et L’Atelier des sorciers de Kamome Shirahama chez Pika ? Mais rester sur cette seule comparaison vous ferait rater la singularité de cette nouvelle série autant SF que Dark Fantasy.

Dans un monde maltraité par les humains, plantes et animaux ont choisi de quitter la surface de la Terre. Seules les sorcières parlent encore aux rares plantes qu’elles protègent du mieux qu’elles le peuvent de l’avidité humaine. Pilly, jeune apprentie, va devoir trouver seule la route vers l’Éden, le paradis perdu où elle pourra vivre en harmonie avec la Nature.


La Nature met l'humain au pied du mur !

La Nature met l'humain au pied du mur !
© Ki-Oon

Création originale pour Ki-Oon, L’Éden des sorcières navigue dans une position tout à fait particulière, entre terre brûlée à la Katsuhiro Otomo, magie et écologie. Dans ce premier recueil, Yumeji livre rapidement les enjeux de ce monde. Les humains n’ont toujours pas compris la leçon et les sorcières sont persécutées au lieu d’être prises pour guides. Comme si notre voracité était propre à notre nature. L’antagoniste Zakum incarne une science coupée de la connexion au monde, tandis qu’Oak une inhabituelle chimère loup/ arbre, vient tenir le rôle du mentor.

S’en tenir au trait fin, précis et détaillé de Yumeji pour qualifier ce manga, serait une erreur. Car il utilise cette identité graphique pour mieux tromper le lecteur. C’est un récit violent, dur et sombre, qui est donné à voir. En cherchant le réalisme, l’auteur semble vouloir nous tendre un miroir vers notre futur pour mieux nous prévenir : continuer à nous comporter comme des ogres, nous mènera à notre propre chute.

Article publié dans le Mag ZOO N°82 Juillet-Août 2021

Pour aller plus loin

ZOO 82
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants