ZOO

Ajin - T11 : Ajin - T.11

couverture de l'album Ajin - T.11

Série : AjinTome : 11/12Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Gamon SakuraiDessin : Gamon Sakurai

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 7.60€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Le combat titanesque dans les locaux de Forge Sécurité a causé de lourdes pertes notamment aux sein des forces de l’ordre. Pourtant Kei et les siens n’ont pas pu arrêter Sako lors de l’affrontement. Kei est d’autant plus déterminé à vaincre Sato que ce dernier décide de passer à la troisième phase de son plan : contrôler la nation. Ce volume efficace prépare la confrontation finale...

Après un bref retour sur les premières minutes de la vie de Kei, on le voit se préparer pour passer le plus inaperçu possible. Pendant ce temps, Nakano discute avec le colonel Kouma sur l’unité d’élite anti-ajin. Le colonel fait comprendre sans détour que cette unité n’interviendra pas dans le combat contre Sato... et que l’ordre vient d’en haut !

Ce onzième volume d’Ajin met en place toutes les pièces avant l’affrontement final. Dans un premier temps, chaque camp expose ses idées et ses faits d’arme pour mieux expliquer ses choix.  Bien menée, cette partie entraîne le lecteur dans toutes les méandres des réflexions des personnages mais c’est le rythme parfaitement étudié de la deuxième partie de ce tome qui lance le début de l’opération de Sato. L’action s’enclenche dans une cascade d’actions-réactions posées dans une atmosphère lourde. La fin de ce volume où tous les camps sont en mouvement annonce un douzième opus explosif.

Le graphisme maintient son homogénéité depuis le début de la série : concentré sur l’action, le dessin est toujours net et précis. Le découpage joue efficacement de l’alternance entre petite et grande case, plan large et serré pour offrir un dynamisme certain à ce volume qui prépare le face-à-face à venir.

Le onzième tome d’Ajin annonce un douzième tome plein de promesses.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants