ZOO

Aposimz, La planète des marionnettes - T3

couverture de l'album

Série : Aposimz, La planète des marionnettesTome : 3/3Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Tsutomu NiheiDessin : Tsutomu Nihei

Collection : Seinen

Genres : Manga, Science-Fiction, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 7.60€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Essro et Keisha ont réussi à vaincre tous les ennemis qui se sont dressés devant eux jusque-là. Ils décident de rallier un village construit par les survivants du peuple de Keisha, sans se douter qu'ils risquent d'attirer l'attention de Revidor sur les rescapés. L'histoire s'approfondit et offre de nouveaux personnages à une intrigue qui se lit toujours avec plaisir.

Après avoir affronté plusieurs réincarnés de l'empire de Revidor, Essro, Keisha et Titania se rendent au royaume de Xueiv-Syap, dont Keisha est originaire, pour rencontrer son souverain. Seul un petit nombre d'habitants a survécu au raid de l'empire, qui continue à faire pression sur leur résistance. De nouveaux agents s'intéressent alors aux héros et prévoient une attaque.

Dans ce nouveau volume, bien davantage marqué par l'action, les rencontres s'enchaînent, musclées ou non. Si Tsutomu Nihei exploite certains archétypes du manga d'action dans ses scènes de combat, celles-ci ne s'étirent pas en longueur et ne prennent pas le pas sur l'intrigue. Le mangaka développe son univers et s'intéresse dans ce tome à la convoitise que les humains normaux ou contaminés éprouvent pour les pouvoirs des marionnettes régulières.

Dans la lignée de ses premiers tomes, ce troisième volume d’Aposimz conserve son graphisme si particulier. Le blanc et le gris l'emporte sur le noir pour mieux signifier le froid, la glace et le métal qui entourent les personnages. Les scènes d'action ne sont pas toujours faciles à lire mais le parti pris des aplats de couleur pour distinguer les marionnettes des humains les rend très dynamiques.

Toujours aussi rythmé et soutenu par un univers intrigant, Aposimz poursuit son chemin. La série se consacre pour l'heure à l'action mais offre un divertissement de qualité.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants