ZOO

Au temps de Botchan - T1

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 2.8 pour 2 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

2 Critiques Presse

note de la critique

Œuvre et vie mêlées

Natsume Sôseki entreprend la rédaction de son oeuvre phare Botchan. On est en 1905, l’an 38 de l’ère Meiji qui marque l’ouverture du Japon à l’Occident et sa quête de la modernité. Sôseki est un auteur emblématique de son époque : spécialiste de littérature anglaise, il méprise en fait cette culture qu’il a pourtant côtoyée de près, ayant longuement séjourné dans ce pays durant ses études et étudié nombre de ses oeuvres puis enseigné celles-ci à ses élèves… Pour écrire son roman, Sôseki puise son inspiration dans son entourage, ses rencontres et en particulier dans les faits [...]

note de la critique

Depuis le début de l’ère Meiji, le Japon est en profonde mutation. Influencé par l’Occident, le pays doit néanmoins retrouver son identité. Un auteur, Natsume Soseki, a décidé d’en faire un livre. Un beau portrait de l’éveil du Japon à la modernité.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Au temps de Botchan, c’est l’histoire de l’écrivain Natsume Soseki, rentré d’Angleterre, qui entreprend la rédaction de son œuvre la plus célèbre : Botchan (désigne un jeune homme de bonne famille « jeune homme » ou « jeune maître ». Ce roman nous fait partarger le quotidien de ce romancier, des idées qu’il a rassemblé de sa propre vie les quelques mois auparavant, et des faits inspirés de la conduite des jeunes gens de son entourage.

Les premiers épisodes d’Au temps de Botchan ont été publiés dans le magazine hebdomadaire japonais Manga Action à partir de 1986. Il aura fallu douze ans à Natsuo Sekikawa et Jirô Taniguchi pour achever les cinq volumes de cette série. Le but de la part des deux auteurs, était de créer un manga différent de ce qui avait été fait jusqu’alors, dense permettant plusieurs lectures, avec une dimension historique. Cette série permet ainsi au lecteur de rencontrer les grandes figures de la fin de l’ère Meiji, époque où se forma la sensibilité moderne au Japon. Le lecteur apprend, apprend beaucoup.

Posté le 23/12/2014 à 10h25