ZOO

Bâtard - T5 (Janvier 2022)

couverture de l'album

Série : BâtardTome : 5/5Éditeur : Ki-oon

Scénario : Kim Carnby, Hwang Youngchan

Collection : Toon

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits
série

Petits meurtres en famille

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Bâtard, publié par Ki-oon, touche à sa fin. Est-ce aussi la fin du calvaire de Jin, son personnage principal englué dans un tourment démoniaque ?

Impossible de se faire discret à l’école quand on se balade avec un cœur artificiel, un œil de verre et un père P.-D.G. philanthrope renommé. Pourtant, ça n’est pas les brimades extérieures au foyer que redoute le plus Jin, ce ne sont pas les visages de ses agresseurs scolaires qui le hantent la nuit et le réveillent en sursaut. À qui renvoie cette insulte qui sert de titre ? À Jin et son auto­détestation ou à son père, vicieux tueur en série spécialisé dans les jeunes filles qui utilise son propre enfant pour les appâter ? Car en effet, Jin ne bénéficie pas de la même bienveillance paternelle que la plupart de ses camarades. Son père, manipulateur psychopathe, a trouvé en lui l’outil idéal pour s’assurer d’un renouvellement constant de cibles à abattre.



Extrait de Bâtard T.5 © 2020 Youngchan Hwang, Carnby Kim All Rights Reserved. Ki-oon Edition


Étripe-moi si tu peux

L’ascendant psychologique du père est total, sa force de persuasion n’a plus besoin que de simples sous-entendus pour se manifester. L’emprise de la plus pure des terreurs se transforme en celle de la plus brûlante des haines chez Jin à mesure que l’hypocrisie malsaine de son père provoque des remous et le pousse à se débattre. Il n’est plus question d’attraper le coupable depuis longtemps, mais de continuer à lui survivre jusqu’à renverser l’équilibre des pouvoirs et s’échapper de sa poigne morbide. Toute implication extérieure est aussi nécessaire que redoutée, car elle mettrait en danger quiconque d’assez altruiste pour s’en mêler. Jin a eu 4 tomes pour trouver sa solution. Il faut maintenant trancher. 

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants