ZOO

Destination Terra - T3 (Février 2022)

couverture de l'album

Série : Destination TerraTome : 3/3Éditeur : Naban

Scénario : Keiko TakemiyaDessin : Keiko Takemiya

Collection : SHONEN

Genres : Manga, Shonen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 12.00€

ma collection
mes souhaits
série

Mu par l'émotion stellaire

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Naban, éditeur aux séries systématiquement indis­pensables, termine sa trilogie SF, Destination Terra, par une terrible apothéose.

En plein milieu du quatrième millénaire, un système de tri humain dystopique se veut un outil absolu de gestion sociétal. En suivant un lavage de cerveau soutenu et ordonné, les nouvelles générations doivent s’avérer parfaites. C’est à cette seule condition qu’elles seront autorisées à vivre en bonne entente sur Terre. L’eugénisme lobotomisé qui en découle, violemment discriminant, cible plus particulièrement de fragiles enfants empathiques, appelés Mu. Ceux-ci sont perçus comme la plus vile des menaces à cause de leur propension à développer des capacités mentales extra-humaines. Les tests visant à les débusquer s’entremêlent à leur propre éveil suprasensoriel dans une douloureuse confusion intime. Jomy, protagoniste source d’une histoire qui va développer bien plus qu’un héros solaire s’accaparant le récit, refusera de jouer le rôle de victime qu’on veut lui faire endosser. Torturé, perdu, arrivera-t-il à s’élever au-dessus de tout un système imaginé spécifiquement pour le détruire ? 


Extrait de Destination Terra T.3 © Naban Edition


Tragédie greco-romulienne

Autrice emblématique des années 70 au style extrêmement représentatif, Keiko Takemiya s’érige, aux côtés notamment de l’illustre Moto Hagio dans l’informel Groupe de l’an 24 (appellation utilisée par la critique pour appréhender cette génération d’autrices novatrices), comme une pierre angulaire historique de l’évolution du manga. Si les louanges se concentrent sur la façon dont elle a renversé la romance entre hommes et posé les bases d’un genre Yaoi moderne qui peut se permettre d’aborder bien plus de sujets, la précision de la retransmission des sentiments et de la souffrance s’applique aussi à cette incroyable histoire de science-fiction dénonciatrice.

Science factions

Destination Terra subjugue à l’aide de traits et de personnages d’une grâce, d’une élégance et d’une fragilité qu’on ne retrouve plus depuis longtemps. D’une dramaturgie noble et monumentale, chaque page se pare de grandiose et nous propose de plonger dans un univers physique et cérébral en effervescence. En outre, elle prend des précautions infinies pour construire un entrelacs de psychés aux forces d’attraction inflexibles, toutes à la recherche d’émancipation, de liberté, de reconnaissance et, malgré tout, de paix. Quand l’incompréhension et la peur sans fondement obscurcissent le jugement, comment résoudre la fracture fondamentale d’un système dysfonctionnel ? Mené par un leader à l’émotivité exacerbée, un peuple empathique brimé arrivera-t-il à se relever des erreurs humaines ?

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants