ZOO

Drifting Dragons - T3 (Septembre 2020)

couverture de l'album

Série : Drifting DragonsTome : 3/5Éditeur : Pika

Scénario : Taku KuwabaraDessin : Taku Kuwabara

Collection : Seinen

Genres : Fantastique, Manga, Seinen

Prix : 7.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Rencontres mystérieuses, dragons apprivoisés et survie sont au rendez-vous pour le troisième tome de Drifting dragons. La série prend un détour très Miyazakien pour notre plus grand plaisir.

Ce tome est centré sur Takita, la nouvelle recrue un peu tendre qui tisse des liens particuliers avec les dragons. Lors d’une chasse au dragon, elle est emportée avec son harpon et atterrit dans une grotte avec sa prise morte. Un lien affectif se crée entre elle et la progéniture de la dragonne. Aidée par une chasseuse autochtone, elle va tout faire pour rendre le bébé dragon à son banc et regagner le dirigeable. De leur côté, Mika et l'équipage tentent le tout pour tout pour la retrouver.


L'équipage s'active pour effectuer quelques belles prises

L'équipage s'active pour effectuer quelques belles prises

De nouveaux personnages et un changement de perspective empêchent la sensation de lassitude qui aurait pu s’installer au fil des tomes. La tendance de centrer un tome sur un personnage s’accentue mais est ici encore plus efficace. Séparée de son groupe, les enjeux sont bien plus élevés pour Takita. Elle fait ainsi ses preuves et montre toute son ingéniosité. Cette narration, qui fait la part belle au respect du vivant, met aussi en valeur les autres personnages. Mika et Vannie montrent pour la première fois leurs émotions. On découvre ainsi d’autres facettes de nombreux personnages.



Cette narration, qui fait la part belle au respect du vivant, met aussi en valeur les autres personnages

Cette narration, qui fait la part belle au respect du vivant,
met aussi en valeur les autres personnages


L’histoire rappelle énormément Nausicaa ou la vallée du vent. On y retrouve certains points communs dans l’esthétique, avec le costume de l’étranger et l’épisode de la chute dans une caverne. Le cadrage change légèrement dans ce tome. Les gros plans sur les visages, anecdotiques dans les tomes précédents, fonctionnent ici encore mieux. Ils rendent les personnages plus attachants et très expressifs. Enfin, le découpage très efficace permet de vrais moments de pause qui rendent les grandes planches avec de grands décors encore plus impressionnantes et émouvantes. C'est peut-être le meilleur des trois tomes jusqu'à présent. On espère que l'auteur saura continuer à faire prendre la sauce dans les tomes suivants !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants