ZOO

Drifting Dragons - T5 (Février 2021)

couverture de l'album

Série : Drifting DragonsTome : 5/5Éditeur : Pika

Scénario : Taku Kuwabara

Collection : Seinen

Genres : Fantastique, Manga, Seinen

Prix : 7.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Vous avez encore un peu de place pour le cinquième tome de Drifting Dragons de Taku Kuwabara ? Laissez-vous porter par le souffle épique de la série inspirée de Moby Dick, au graphisme ensorcelant et aux personnages en constante évolution.

Après la convalescence de Vannie, dont on apprend au passage les circonstances de l’embarquement, le vaisseau fait halte à Harley pour empocher la récompense promise pour le dragon dévoreur. L’équipage en profite pour trouver un moyen d’améliorer l’existence de Vannie ou bien prendre du bon temps. Lors de cette escale, Mika retrouve un mystérieux personnage de son passé…

L’ambiance et les personnages font toujours tout le sel de la série. Deux aspects se dégagent de ce nouveau volume, l’impression de camaraderie intense entre les membres d’équipage et le contexte épique. Cujo, le nouveau personnage surgi du passé de Mika, y est pour beaucoup dans ses récits de combats intenses contre des dragons, racontés sur fond noir. Capitaine déchu, à l’exacte image du capitaine Achab, jusqu’à sa jambe manquante, il apporte aussi une touche de pathétique. On en découvre un peu plus sur Mika, dépeint en apparence comme un jeune blasé uniquement intéressé par la viande de dragon. Mais, on se rend compte qu’en réalité, il est réellement fasciné par les créatures elles-mêmes.


Les décors léchés font toujours rêver, et doivent être magnifiques dans la version animée. Dans ce tome, ils donnent l’impression d’être encore plus détaillés. Dans la série, il est rare d’être au cœur de la ville, et non à l’intérieur d’un bâtiment ou au beau milieu de la nature. Cela donne une impression d’exotisme assez magique et fait de la ville un personnage à part entière. Le mangaka est toujours aussi friand de planches avec les personnages de trois quarts devant l’immensité, souvent à un moment charnière comme l’entrée de Vannie dans l’équipage ou la révélation de la véritable identité d’un personnage.

On commence cependant à se demander comment la série va réussir à nous garder sur encore de nombreux volumes.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants