ZOO

Gambling School - T2

couverture de l'album

Série : Gambling SchoolTome : 2/7Éditeur : Soleil

Scénario : Takahiro KawamotoDessin : Toru Naomura, Kei Saiki

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : Tout public

Prix : 7.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

Toujours aussi addictif, ce deuxième opus se concentre sur la nouvelle élève Yumeko Jabami et sa camarade Mary Saotome. Toutes deux gravement endettées suite à des paris perdus, elles pourront se racheter grâce au Conseil, qui leur permet de participer à une partie où tous les coups sont permis.

Après une défaite fatale, Yumeko doit au Conseil 310 millions de yens. Dernière de l’école et moquée par les autres, elle n’en perd néanmoins pas son enthousiasme, ce qui déconcerte son ami Ryota Suzui. L’établissement va proposer aux malchanceux de racheter leur honneur en organisant des parties multijoueurs de jeux différents. Dans le même groupe, Yumeko et Mary vont devoir unir leurs forces contre deux redoutables adversaires.

L’environnement, très vite restreint à la partie décisive, amène un huis clos parfaitement mené. Ces élèves sans scrupules n’hésitent pas à utiliser les moyens les plus mesquins pour parvenir à leurs fins. La tricherie, tolérée si elle n’est pas surprise en flagrant délit, corse les stratégies où toutes les formes de manipulation deviennent possibles. Rythmée et immersive, la symphonie du récit nous berce efficacement du début à la fin.

Dans la continuité du précédent tome, les traits subtils et les nuances maîtrisées montrent un ensemble visuel agréable, dynamique et fluide. Les expressions faciales très travaillées appuient l’intensité des scènes et la tension entre les personnages. L’alternance de points de vue et la diversité des plans créent un suspense efficace et des effets de surprise stupéfiants.

Ce deuxième tome convainc autant que le précédent et nous fait entrer un peu plus dans la sphère étrange et intrigante de l’école Hyakkaô !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants