ZOO

Golden Kamui - T14

couverture de l'album

Série : Golden KamuiTome : 14/14Éditeur : Ki-oon

Scénario : Satoru NodaDessin : Satoru Noda

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Après quelques errements dans les tomes précédents de Golden Kamui, l’auteur redonne la priorité à l’action. Le présent volume est une longue suite de combats spectaculaires à travers toute la prison d’Abashiri : simple mais efficace.

Sugimoto et ses amis ont fait équipe avec Hijikata pour s’introduire dans la prison d’Abashiri. Malheureusement, les choses ont mal tourné et Sugimoto et Ashirpa ont été séparés. Alors que la situation est déjà confuse, la 7e division en profite pour canonner le pénitencier avec un navire de guerre ! Le lieutenant Tsurumi ne compte pas laisser de témoins derrière lui pour raconter ses exactions. Pour contrecarrer ses plans, les gardiens ouvrent toutes les cellules. Des centaines de détenus sanguinaires se précipitent alors sur les soldats de la 7e division qui les accueillent avec toute leur puissance de feu.

Le scénario de ce quatorzième tome est une succession de violents combats entre les différents protagonistes rencontrés au cours des tomes précédents. Les révélations se succèdent pourtant aussi à un rythme effréné, notamment en ce qui concerne la jeune Ashirpa et son rôle d’égérie du peuple aïnou.

Le style semi-réaliste de Satoru Noda est toujours aussi efficace. Il excelle dans les scènes de combat sanguinolentes dans les espaces confinés de la prison d’Abashiri. Le rythme et le découpage très dynamique des scènes renforcent encore l’intensité de l’action tout au long du tome.

Après plusieurs tomes médiocres, l’auteur s’est parfaitement repris et a recentré l’intrigue sur les éléments qui faisaient le sel de la série. Un album charnière très réussi qui conclut les aventures à Hokkaïdo pour déménager l’histoire à Sakhaline.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants