ZOO

Golden Kamui - T15

couverture de l'album

Série : Golden KamuiTome : 15/15Éditeur : Ki-oon

Scénario : Satoru NodaDessin : Satoru Noda

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Sugimoto et ses amis viennent à peine de débarquer sur l’île de Sakhaline, une île alors sous domination russe. Après les combats acharnés du volet précédent, ce quinzième tome permet au lecteur de reprendre son souffle et d’en apprendre plus sur le passé des différents protagonistes : un bon album de transition.

La jeune Ashirpa a été enlevée à Sakhaline par le caporal Ogata aidé par Kiroranke. Sugimoto part à sa recherche en faisant équipe avec les hommes du redoutable lieutenant Tsurumi. Attaqués par un glouton, Sugimoto et ses alliés parviennent à s’enfuir en sautant sur un traîneau. Peu après, leur chien de tête est dérobé. Pour le libérer, les ravisseurs exigent que Sugimoto, Tanigaki, Koito et Tsukishima participent à un tournoi de stenka, art martial russe extrêmement brutal. Lors de leur premier combat, contre toute attente, les petits Japonais triomphent des grands Russes qui leur sont opposés. Cette première victoire va leur permettre de défier l’un des champions locaux qui porte un étrange tatouage sur le corps.

Après les terribles combats du tome précédent, le scénario recentre l’histoire sur Sugimoto et ses alliés de circonstances. Encore une fois, les cartes de l’intrigue ont été entièrement rebattues et de nouvelles alliances ont remplacé les anciennes. La fin du volume est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur le passé du terrifiant lieutenant Tsurumi.

Le trait vif et élégant de Satoru Noda demeure impeccable. Les animaux particulièrement bien représentés répondent aux scènes de combat dynamiques et bien mises en scène.

Ce 15e tome ouvre un nouveau chapitre de la saga sur l’île de Sakhaline. Moins violent que le tome précédent, il constitue une excellente transition vers ce nouvel univers très différent de celui de Hokkaïdo.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants