ZOO

Golden Kamui - T17 (Décembre 2019)

couverture de l'album

Série : Golden KamuiTome : 17/20Éditeur : Ki-oon

Scénario : Satoru NodaDessin : Satoru Noda

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Le groupe d’Ashirpa est attaqué par des garde-frontières russes sur l’île de Sakhaline. Pendant ce temps, le groupe de Sugimoto doit affronter une tempête de neige. Un album rythmé et divertissant même s’il ne fait pas beaucoup avancer l’intrigue principale.

Ashirpa et ses compagnons essuient des coups de feu alors qu’ils viennent de franchir la frontière. Ce sont des garde-frontières russes qui les attendaient sur la piste de Kiroranke, un spécialiste des explosifs qui a participé autrefois à l’assassinat du tsar. Mais le groupe peut compter sur les talents de tireur du caporal Ogata pour se défendre. En face, les Russes s’appuient sur la précision de Vassili, lui aussi un excellent fusillier. Les deux hommes vont se livrer un duel homérique dans les bois. De leur côté, Sugimoto et ses amis sont pris dans une terrible tempête de neige. Contraints de brûler leur traîneau pour se réchauffer, ils semblent promis à une mort inéluctable lorsque soudain une lueur surgit dans la nuit.

Le scénario de cet album se concentre largement sur le personnage d’Ogata. Si ce tueur froid et méticuleux n’attire guère la sympathie, l’auteur lève le voile sur son passé trouble pendant la guerre russo-japonaise et permet de mieux comprendre ses motivations et sa personnalité.

Le dessin semi-réaliste de Satoru Noda s’avère toujours aussi beau et efficace. Les scènes d’action sont toujours très spectaculaires et les décors et les mœurs des peuples autochtones reposent sur une solide documentation. Le découpage demeure également très efficace.

Ce 17e tome est un bon album de transition qui s’écarte un peu de l’intrigue principale mais demeure néanmoins plaisant et agréable à lire.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants