ZOO

Intraitable - T6 (Septembre 2022)

couverture de l'album

Série : IntraitableTome : 6/6Éditeur : Rue de l'échiquier

Scénario : Choi Kyu-sokTraducteur : Catherine Biros, Yeong-Hee Lim

Collection : Rue de l'Echiquier BD

Genres : Manga

Public : À partir de 16 ans

Prix : 20.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Concrete and clay

Note ZOO Manga 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Attention, chef-d’œuvre ! Voici le dernier tome d’Intraitable, une des meilleures séries coréennes, sur fond de lutte sociale et de droits des travailleurs.

En ce tournant 1990-2000, une crise financière et économique ébranle la société coréenne. Après un passage dans l’armée, Lee Soo-in trouve pourtant rapidement du travail et devient un jeune cadre prometteur de la grande distribution. Son entreprise, Les Fourmis, un grand groupe français de supermarchés, s’attaque au marché international, dont l’Asie. L’entente entre le boss et Monsieur Lee, anglophone, est parfaite. Par ailleurs, son équipe le redoute et ne supporte pas son côté mutique et psychorigide.

Pourtant, un jour, ce tableau vacille. Sa hiérarchie veut augmenter ses bénéfices et exige qu’il réduise le personnel... mais sans les virer. La solution proposée à tous les chefs de rayon est de les pousser à la faute ou de les harceler afin d’obtenir leur démission. En plus d’être amoral, c’est illégal et pour Lee, à l’éthique irréprochable, il n’en est pas question, par principe. Il envisage alors de créer un syndicat... et va faire la rencontre de Gu Go-shin, charismatique défenseur des salariés, qui va l’aider et le guider à travers le combat d’une vie.

Intraitable, tome 6

Intraitable, tome 6 ©Rue de l'Échiquier, 2022

« La précarité n'est pas un métier »

Difficile de résumer les six tomes denses de cette série sociale atypique qui ne faiblit jamais ! S’inspirant de l’implantation ratée de Carrefour en Corée du Sud au milieu des années 1990, Choi Kyu-sok dresse autant un portrait de la société coréenne, servile et peu habituée à se défendre, que des multinationales, toujours prêtes à contourner le droit du travail à leur avantage. En soulevant un problème, se dévoile une foule d’infractions à la convention collective qui passaient inaperçues auparavant pour les salariés. La fameuse goutte d’eau... On y voit aussi le fonctionnement du microcosme des employés, identique dans tous les pays : ceux qui se battent pour tous, ceux qui ne se battent que pour eux et ceux qui se battent pour les autres...

Avec finesse et intelligence, le mangaka nous fait suivre ce long et cruel duel politique, bras de fer inégal du pot de terre contre le pot de fer. Même si les travailleurs sont dans leur droit, la raison du plus fort (l’argent) est toujours la meilleure... mais pas sans difficulté ! Finalement, le résultat a moins d’importance que le combat. Une œuvre phare pour l’auteur spécialiste des chroniques sociales, au dessin parfait, qui nous a aussi offert dernièrement, dans un tout autre genre, le fabuleux dytique d’horreur fantastique Hellbound (Kbooks).

Un auteur à suivre, et à déguster sans modération !

Article publié dans le mag ZOO MANGA N°5 Septembre-Octobre 2022

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants